C’était assez marrant… Après avoir écouté DJ Green Sllime, puis MICK JENKINS rapper à fond comme s’il n’y avait pas de lendemain au grand plaisir des jeunes venus voir le chanteur du Wu-Tang Clan, ce sont les trois jeunes sensations jazz de Toronto, BADBADNOTGOOD qui se sont installés sur la scène du Metropolis ce soir.

Deux réactions dans la foule: certains se laissent aller au groove de ce jazz souvent dynamique, alors que d’autres sont stoïques, sidérés, abasourdis… Ils semblent se dire « ah merde, ça va vraiment être un concert de jazz, finalement…. » en pensant à la musique que leurs parents leur servaient le dimanche.

Le trio BADBADNOTGOOD, pour l’avoir déjà vus jouer au Club Soda l’an dernier, avait de l’énergie à revendre et a parfois livré un presque-rock-funk tellement le batteur Alex Sowinski, voulait mettre toute la gomme. Rien à voir avec la muzak du dimanche… Plusieurs jeunes amateurs de rap semblaient tranquillement être convaincus que ce « jazz » pouvait avoir du bon…

Jazz 2015 BBNG FMA 3 band

photo: Frédérique Ménard-Aubin

Puis, la légende les a rejoints sur scène! Directement débarqué de l’avion, parti tout de suite après un concert vendredi soir avec le Clan au festival Couleur Café à Bruxelles en Belgique, GHOSTFACE KILLAH était debout depuis 20 heures! Mais ravi d’être là, il a livré une performance hautement professionnelle et a distribué les poignées de mains aux fans, en a fait chanter trois sur scène, etc.

Jazz 2015 Badbadnotgood Ghostface live NP 2

Ghostface et 2 invités du public (photo: Nico Pelletier, RREVERB)

Probablement peu habitué à rapper accompagné de musiciens de la tempe de BadbadNotGood, il s’est plusieurs fois retourné vers les quatre jeunots en s’exclamant « Man, this is good! » jusqu’à « These guys are the future of music! Check it out, yo’! » Ce qui toucha  Sowinski, le bassiste Chester Hansen, le claviériste Matthew Tavares et leur invité du jour, le saxophoniste et guitariste Leland Whitty, visiblement hyper honorés de jouer avec Ghostface et ne s’attendant pas à de tels compliments, venus du cœur.

Jazz 2015 Badbadnotgood Ghostface live NP 3

photo: Nico Pelletier, RREVERB

Et honnêtement, on avait là un super combo: un rappeur légendaire capable d’apprécier la bonne musique et des jeunots talentueux et ouverts d’esprit, prêts à respecter le genre, tout en l’enrichissant. Un album, intitulé « Sour Soul » devrait paraître sous peu.

Les jeunes et le maître se sont éclatés, le public aussi. La leçon de musique est bien passée et tout le monde y a gagné.

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.