Autant ce disque peut paraître redondant par la simplicité musicale que le duo Big Deal nous sert sur chacun de ces 12 morceaux durant 41 minutes, autant Kacey Underwood et Alice Costelloe font justement la démonstration qu’avec de bonnes chansons, rien ne sert de trop en faire. Less is more, comme dit l’adage. Big Deal l’a compris et appliqué.

Deux voix assez douces, une guitare sèche, une guitare électrique souvent saturée de distorsion. C’est tout! Le secret de la réussite de ce disque réside dans le fait que chaque titre comporte une solide mélodie (Cool Like Kurt) et de belles sonorités sur les 6 cordes. Le fait de n’avoir ajouté aucun autre élément permet de bien apprécier le son complet de la guitare électrique et la richesse de cet instrument lorsque celui-ci est bien joué. Nul besoin de se battre contre une batterie envahissante qu’on aurait normalement entendue dans ce genre de compositions.

 

Big Deal se permet également de beaux moments en douceur (Homework) sur lesquels la jolie voix d’Alice Costelloe resplendit, alors que son complice la suit impeccablement, discrètement. Tout au long de leur tout premier opus en carrière, Kacey suivra Alice. Sur chaque mot, comme une copie carbone, mâle. Un très beau disque que je recommande chaleureusement à quiconque écrit des chansons folk rock, à quiconque a envie d’enregistrer, à quiconque est capable d’aligner des mots à de bonnes suites d’accords, à quiconque joue de la guitare électrique et chante dans sa chambre à coucher. C’est ce que Kacey Underwood et Alice Costelloe ont fait et c’est réussi.

 

 

BIG DEAL
Lights Out
(Mute, 2012)

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.