Le Québec a fourni une panoplie de musiciens qui ont mis de l’avant leur sens de l’humour pour créer des chansons solides… et tordantes! Pour vous donner une idée de l’art de ce p’tit nouveau qu’est Émile Gruff, je vous propose d’écouter immédiatement la pièce Accro.

Émile Gruff voit le nom civil de « Daniel Laflamme » sur son passeport. Laflamme est comédien depuis l’âge de 9 ans. Il a joué notamment dans Les filles de Caleb et Watatatow, mentionne sa bio sur le site Bros.ca.  Il serait sorti de l’École  nationale de l’humour que je ne serais pas surpris.

Les téléspectateurs connaissent donc “Émile Gruff” sous un autre nom, depuis une quinzaine d’années. En 2001, il obtient son diplôme en musique au collège Lionel- Groulx et devient bassiste pour les Denis Drolet. Depuis 2006, il noircit ses cahiers à un rythme insatiable. Une trentaine de chansons plus tard, des musiciens se sont greffés à lui pour mettre en valeur cette poésie qui demeure le moteur du projet”.

Des vers tels ceux sur Ma Caroline méritent d’être isolés pour vous faire apprécier le sarcasme pas méchant pour deux sous de sa plume.

Les femmes sont comme des pays / Y en a qu’tu passerais toute ta vie / Y en a qu’une semaine, ça suffit (…) Les femmes sont comme des pays / Y en a des chaudes, y en a des froides / Faut juste s’habiller en conséquence (…) Les femmes sont comme des pays / Y en a qui ont des bibittes exotiques / Mais sont tellement belles…

OMG.

L’humour d’Émile Gruff est vraiment bien tourné. Entre “insides” que le cercle d’amis comprend encore mieux que le public (“Mon chum St-Cyr a trop de snares dans sa cave!”) et phrases plus universelles (“J’ai plein de chums mais j’suis le chum de personne”), Gruff a l’art de la chute. Lorsqu’on écoute les 14 titres de son premier album “Une belle poire…”, on ne s’attend pas à plusieurs des blagues qu’il lance et on sourit constamment!

Quelques vidéos sympathiques:

 

Cet album regroupe des musiciens solides qui, sous la direction du réalisateur François Del Fante ont toute une touche: ils passent du funk (Funk Food) aux ballades clichées (514-503-4530, oui c’est le titre d’une chanson) avec un crochet vers le jazz (Pamplemousse) avec une aisance déconcertante, à l’instar des gars des Trois Accords. Des pros qu’on sent sourire à travers cet album.

C’est d’ailleurs avec émotion que Laflamme se souvient de feu son chum Hugo St-Cyr, comédien et batteur sur cet album : « Le 24 septembre 2015, notre batteur, l’inspirant, le buddy de tous, Hugo St-Cyr a rendu son dernier souffle, laissant un trou béant dans le coeur des gens qu’il a côtoyé. L’onde de choc entraînée par son départ a imposé la fin de cette procrastination. L’album est bon à souhait, imparfait, fignolé, désinfecté, truffé de petites pistes audio de l’hilarant St-Snare bref….il est prêt à sortir de son long purgatoire, pour mettre en lumière tout son potentiel. » Il n’avait que 36 ans.

hugo st-cyr drum

Guillaume Rochon est aux claviers, trompette et sax, Marc-André Barbeau aux voix et « illuminations » (?!), Francis Boudreau aux guitares, François Dubé à la basse, alors qu’un certain Guillaume Ouimet est qualifié de « chef cuisinier ». Pour la belle poire, peut-être?

Le style plait apparemment à plus de monde que seulement moi. Gruff (ou Laflamme) s’est illustré à différents événements, concours et festivals et collectionne les statuettes sur le rebord de son foyer avec les Prix du public Hydro-Québec, Prix audace Desjardins, Prix ROSEQ, Prix du Festival de la chanson de Tadoussac et Prix de la Fabrique Culturelle. Laflamme habite Baie-St-Paul, dans Charlevoix.

Merci Émile Gruff pour avoir très souvent fait bien commencer mes journées. “Une belle poire…” a été lancé le 16 février 2016 sous étiquette indépendante.

emile gruff une belle poire

ÉMILE GRUFF
Une belle poire, mûre à souhait, prête à donner sa vie à un grand appétit
(indépendant, 2016)

-Genre: rock franco humoristique
-Dans le même esprit que Plume Latraverse, Bleu Jeans Bleu, Philippe Brach, Les 3 Accords, Jean Leloup

Écoute et achat sur la page BandCamp de l’artiste
Lien vers la page Facebook de l’artiste
Lien vers la chaîne YouTube de l’artiste

 

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.