MERCREDI 2 JUILLET

Plusieurs artistes très différents jouent en ce mercredi 2 juillet au Festival de Jazz.

À 18 h, sur la scène TD (G), on peut écouter le jazz énergique de la Canadienne de l’Ouest LAILA BIALI qui s’amuse à reprendre de très belles chansons d’artistes compatriotes comme Mushaboom de Feist, du Joni Mitchell et même du Bruce Cockburn, ou aller à la rencontre du sensationnel musicien newyorkais d’origine arménienne TIGRAN HAMASYAN qui se produira – tenez-vous bien, avec la légende BRAD MELDHAU. Ça se passe au Gésù ($) dès 18 heures.

A 19 h les DEAR CRIMINALS feront leur dernier de trois concerts au Jazz cette année, au Savoy du Métropolis ($). Le trio est mené par Frannie Holder (la blonde des Random Recipe).

Au même moment, au Club Soda ($) le chanteur soul et excellent guitariste MATT ANDERSON soulèvera les poils de vos bras avec ses interprétations poignantes de classiques de la soul. Écoutez ça :

Une autre légende du soul, ARETHA FRANKLIN, chantera ce soir, à la Place-des-Arts ($). La vénérable dame avait dû remettre son concert prévu l’an passé pour des raisons de santé. La voici en meilleure forme. À 20 heures, d’intenses artistes du Zimbabwe prennent la scène Bell d’assaut (G). MOKOOMBA fera bouger les pieds… en prélude à un autre festival, celui des Nuits d’Afrique qui s’en vient, du 8 au 20 juillet prochain.

Mais pour moi, le point marquant de cette journée du mercredi 2 juillet au Jazz est les retrouvailles, au Musée d’art contemporain ($), avec CHASSOL, ce musicien Antillais qui avait charmé avec son projet « Indiamore ». Le concept est le même, mais cette fois ce sont des musiciens de sa région natale, et non de l’Inde que l’équipe de Chassol a filmé et avec lesquels le pianiste joue.

Voici un exemple de ce que ça donne (il rejoue le lendemain, même place même heure).

Deux grands musiciens se rencontrent à 21 h 30 à la Cinquième salle de la Place des Arts ($). D’un côté, le pianiste RANDY WESTON, fan de Thelonious Monk et adepte des rythmes africains et cubains. De l’autre, le saxophoniste BILLY HARPER, collaborateur des Max Roach, Gil Evans et les Jazz Messengers d’Art Blakey. Ce qu’on appelle des pointures.

On finit la soirée de façon éclectique avec le band indie rock OF MONTREAL, à 23 heures, au Club Soda ($) où le psychédélisme côtoie le rock et les délires sont à prévoir! Voici l’excellente Gronlandic Edit, tirée de leur meilleur album: “Hissing Fauna, Are You the Destroyer?” paru en 2007.

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré plongeant dans tous les genres et époques, Nicolas Pelletier a publié 6 000 critiques de disques et concerts depuis 1991, dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Il publie "Les perles rares et grands crus de la musique" en 2013, lance le site RREVERB en 2014, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016. Il dirige maintenant la stratégie numérique d'ICI Musique, la radio musicale de Radio-Canada.