Chaque année, pour moi, la période des festivals est un beau Noël de plusieurs semaines. De par mon métier de chroniqueur musical (depuis presque 25 ans!), j’ai le plaisir d’être invité à couvrir plusieurs dizaines de concerts aux festivals qui se succèdent durant l’été : FrancoFolies, Jazz, Nuits d’Afrique, Osheaga, Pop Montréal… et j’en passe! Il y a de la bonne musique à Montréal.

L’un de mes préférés est le Jazz. Qui ne contient pas que du jazz… et c’est un peu pour sa très belle variété que je l’aime tant, ce festival « de jazz ». D’abord parce que du jazz, il y en a du très (très!) bon durant ces 10 jours, puis parce qu’il s’ouvre à beaucoup d’autres genres, en gardant la qualité comme premier critère de sélection.

Cette année, comme depuis plus de 15 ans, je vous suggère mon « guide ultime », soit un parcours par jour à travers les centaines de concerts proposés au FIJM cette année. On ne pourra pas tout voir, ni tout entendre, mais j’espère que ce « guide ultime » vous aidera à faire votre choix, à découvrir de nouveaux artistes ou à voir en concerts ceux que vous écoutez déjà sur disque. Le jazz, c’est avant tout sur scène que ça se vit… ce n’est pas moi qui le dis, mais tous les experts et fans du genre. Bon festival!

Le vendredi 26 juin

Grand soir d’ouverture avec une programmation intéressante dès le début de la soirée.

À 19 heures, au Club Soda (billets) se déhanchera la belle BEBEL GILBERTO, fille de Joao. Les langoureux airs de bossa nova, livrés tout en douceur et élégance, charmeront à coup sûr. Non, nous ne serons pas à deux pas de la plage en Argentine comme dans le clip ci-dessous, mais en fermant les yeux, peut-être un peu…

Ceux voudront continuer à planer pourront aller entendre JORANE et son violoncelle au Savoy du Métropolis (billets) alors que les fans de jazz plus « free », voire presque expérimental préféreront probablement  aller écouter le quintette d’OMER AVITAL au club Upstairs (billets).

Un concert qui aura peut-être l’ampleur d’une grande messe aura ensuite lieu à la Maison symphonique à 19 heures (billets) où le trompettiste PAOLO FRESU et l’accordéoniste DANIELE DI BONAVENTURA se joindront à la chorale corse A FILETTA pour un moment qui s’annonce magique. L’Italie à son meilleur.

Dans un tout autre registre, beaucoup plus rock « classique », le guitariste et chanteur américain STEVE MILLER s’installera à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place-des-Arts (billets) pour un premier concert depuis plusieurs années à Montréal. Le discret, mais talentueux mélodiste a écrit des classiques comme The Joker, Take The Money and Run, Rock’n Me, Fly Like an Eagle, Jet Airliner, Swingtown, Jungle Love, Living in the USA, Serenade, Abracadabra et tant d’autres. Il était une époque, au milieu des années 70, où Miller faisait mouche à tout coup.

À 20 heures, un très grand de la guitare nous fera l’honneur de sa présence au Théâtre Maisonneuve de la PdA (billets) : AL DI MEOLA. Maintenant âgé de 60 ans, l’Américain est l’un des plus grands dans tout ce qui fusionne les styles jazz et latins. “Il s’arrête au Festival dans le cadre de sa dernière tournée en mode électrique, Elegant Gypsy & More, histoire de donner la pleine mesure de son talent polymorphe” annonce le FIJM sur son site.

Au même moment, le oudiste libanais RAHIB ABOU-KHALI jouera au Monument National (billets) et le bluesman canadien COLIN JAMES sera en format acoustique, au Théâtre du Nouveau Monde (billets).

Puis, à 21 heures 30, le grand spectacle s’ouverture (gratuit!) sera l’affaire de BEIRUT, une formation qui a toujours pu mélanger folk americana, musique de cirque et jazz. Le plus récent clip du groupe, mené par Zach Condon, démontre bien le côté déjanté des musiciens…

S’il vous reste encore un peu d’énergie après cette soirée bien remplie, je vous suggère un petit détour par le Club Soda (billets) où le chanteur folk DONAVON FRANKENREITER jouera. Les fans d’Harry Manx devraient apprécier le musicienaméricain à la voix rauque.

Consultez la sélection du samedi 27 juin

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

1 2 3 4 5 6 7 8

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.