Le trompettiste montréalais né à Argenteuil Hichem Khalfa vient de lancer un autre album qui s’écoute bien. Autant le néophyte appréciera les rythmes groovy qui font taper du pied (Réminescences) que l’habitué y verra une nouvelle occasion de savourer l’habile fusion de jazz moderne avec une touche de musique électronique et d’esprit rock.

Pas aussi puissant que The Bad Plus ni aussi rock que BADBADNOTGOOD, mais aussi dynamique que ces formations, le Quartet D’Hichem Khalfa demeure dans un mood assez ‘chill’, tout en se permettant de solides envolées, teintées de rythmes presque rock. Le piano électrique de Jérôme Beaulieu (du trio Misc) amène une saveur lounge cool sur plusieurs morceaux, dont Years Later, où il distortionne même le son de son instrument lors de son spectaculaire solo.

“Réminescences”, le second de la carrière de Khalfa, est un album aux ambiances variées. C’est presque dans un état de rêveries cérébrales et de contemplation éthyliques qu’on nous amène avec la longue Kokiri, qui se permet de s’étaler de tout son long. L’excellent Beaulieu y triture encore plus la texture de son piano électrique. Ce genre de détail ramène l’esprit à la musique si jamais il s’en était éloigné en rêveries.

De excellent travail de Khalfa, mais aussi du batteur Dave Croteau (anciennement des Blue Bell Sister et des Chiens Clochards), très présent dans les derniers morceaux du disque, et du bassiste Jonathan Arseneau (collaborateur de Bobby Bazini, Samito et Haïka), plus discret, sauf peut-être dans les morceaux plus funk comme la première partie de Yonko, avant qu’on ne replonge dans un mode plus ambiant.

Quelques moments live, captés ces dernières années:

 

Fils de musicien, Hichem Khalfa est passé par le Conservatoire, puis la Haute école de musique de Genève, avant de craquer pour le jazz. Accepté à la New School of Music de New York, il bifurque vers l’Université McGill et arrive à Montréal en 2012. Il lance « Histoires sans mots » en 2015, fait partie du groupe funk montréalais The Brooks.

« Réminescence » a été lancé le 9 mars 2017, au Ô Patro Vys, à Montréal.

hichem khalfa reminescences

HICHEM KHALFA QUARTET
Réminescences
(indépendant, 2017)

-Genre: jazz moderne
-Dans le même genre qu’Erik Truffaz, The New Deal

Écoute et achat sur la page BandCamp de l’artiste
Lien vers la page Facebook de l’artiste
Lien vers la chaîne YouTube de l’artiste

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.