Le parcours de Martha Wainwright a été parsemé d’embûches, tant au niveau personnel que professionnel. Elle n’a jamais connu (jusqu’ici) le succès ni la reconnaissance que son frère Rufus vit depuis une dizaine d’années. Et pourtant, cette auteure-compositrice-interprète de 40 ans a un son bien à elle et une voix unique.

On l’a entendue faire bouger les gens – rappelons-nous son excellente reprise de Love is a Stranger des Eurythmics – et c’est maintenant vers la chanson thérapie qu’elle se dirige avec cet intense album qu’est “Goodnight City”, le 7e de sa carrière qui s’étale sur 12 ans. Dès les premiers vers d’Around the Bend, ça sent la confession et l’introspection, et ça se poursuit sur Franci, qui évoque sa mère. Tout au long de cet album, Martha Wainwright chante comme la poétesse new-yorkaise Patty Smith: avec passion, beaucoup de verve et de mordant (Traveler). On y entend la souffrance, l’émergence des nuages noirs, on y sent que la vie n’a pas été facile pour la musicienne montréalaise.

 

“Goodnight City” n’est pas un disque qui se prend à la légère. Chaque moment est intense, tendu. Un disque qui révèle une femme qui affronte ses démons, qui n’a pas peur des émotions (Before the Children). Elle s’exécute avec une intensité qu’on n’avait pas souvent entendue depuis les folk singers des années 70. C’est impressionnant.

Martha Wainwright est une artiste entière, qui explore sur le plan musical (Piano Music) et qui semble chercher le bonheur dans sa vie (Window).

Attachez vos tuques.

Pour la petite histoire, Martha est la fille des auteurs-compositeurs-interprètes Loudon Wainwright III (aujourd’hui âgé de 70 ans et ayant publié 26 albums) et Kate McGarrigle, décédée d’une rare forme de cancer, en 2010, qui oeuvrait en duo avec sa sœur Anna. Une importante famille de musiciens montréalais.

goodnight-city-martha-wainwright

MARTHA WAINWRIGHT
Goodnight City
(Cadence Music, 2016)

-Genre: chanson folk personnelle
-Dans le même genre que Patty Smith, St. Vincent, PJ Harvey

Écoute et achat sur Google Play
Lien vers la page Facebook de l’artiste
Lien vers la chaîne YouTube de l’artiste

Read another review of this album, in English, here.

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.