Maniaque marathon annuel de mélomanes, Pop Montréal s’ouvre le 13 septembre, pour 5 jours de géniale musique en tout genre. Pour une 16ième année consécutive, c’est près de 400 artistes multidisciplinaires qui débarqueront sur le Mile-End. Ce qui fait de ce festival un unique événement est qu’il met de l’avant les artistes émergents avant tout, sans fioritures.

 

C’est un chouette rendez-vous annuel, car avec autant de variété dans l’offre de styles, il permet de littéralement se calquer un programme sur mesure de concerts, soir après soir. Un de ces rares moments de l’année où il est possible de faire autant de splendides découvertes. Bien que je m’offre généralement de nombreuses déviations, voici mon itinéraire prévu :

 

Mercredi 13 Septembre

NAOMI PUNK + PHERN + MUNDY’S BAY

@ La Vitrola (21h00)

Soirée de rock au menu avec Naomi Punk (d’Olympia aux É-U) qui offrent un son n’étant pas sans rappeler les groupes du genre des années ’80 tels Gang of Four et Wire. Ils seront accompagnés des plutôt joliment étranges Phern. Je dois avouer que j’y serai toutefois principalement afin d’assister au concert de la formation locale alternative Mundy’s Bay. Leurs envolées gothiques me plaisent et j’ai hâte de voir le tout « live ».

 

 

 

Jeudi 14 Septembre

AUSTRA + DOLDRUMS + FOREVER

@ Théâtre Rialto – Salle St-Ambroise (20h00)

Un jeudi en mode plus “synthétiseurs” en perspective avec Austra et ses invités au Rialto. Son album “Future Politics“, paru tôt cette année, sait allier musique festive et textes intéressants (jamais génériques). On ne s’ennuiera pas non plus avec Doldrums, en première partie, en prenant leurs bruits électroniques denses plein les tympans!

 

 

 

Vendredi 15 Septembre

BEYRIES

@ Club Soda (20h00)

Retour au festival pour Beyries, avec comme offre son joli premier opus pop folk, “Landing“, paru en 2017 et qui a déjà charmés plusieurs critiques. Ayant été moi-même conquis, en 2016, lors de sa prestation sur le toit d’Ubisoft, j’ai bien hâte de la retrouver au Club Soda.

 

 

 

Samedi 16 Septembre

DUCHESS SAYS + NEW FRIES + ELLEMETUE

@ Bar le “Ritz” P.D.B. (22h00)

Un samedi dans un autre registre, cette fois avec le « synthwave » à l’honneur. Duchess Says qui déçoit rarement. Leur album “Sciences Nouvelles” n’a pas cessé de m’accompagner depuis l’an dernier. Dans la même veine rock-disco-punk-technologique (ah les étiquettes), le duo Ellemetue est très intéressant aussi et ne devrait pas déplaire. Des sonorités non sans rappeler les moments plus « claviers » de groupes français comme La Femme. À voir!

 

 

 

Dimanche 17 Septembre

MOUNT EERIE + CEDRIC NOEL

@ Fédération Ukrainienne – Salle Exclaim (20h00)

Nous sommes seulement en Septembre mais je sais déjà que l’intense album folk “A Crow Looked at Me” de Mount Eerie trônera haut au cœur de mes meilleures parutions de 2017. Phil Elverum y relate de manière à la fois viscérale et crève-cœur le décès de son épouse, aux mains du cancer, en 2016. La mort, l’éternel manque et la tristesse sont les seuls thèmes de l’album et le traitement est brillantissime et unique! Une œuvre d’art dénudée, brute et hautement personnelle! Déjà que je suis un admirateur des premières heures de l’artiste (The Microphones, à l’époque), je serai à la prestation sans faute.

 

 

 

Bon festival!

 

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Martin Curadeau
Blogueur - RREVERB

L'écoute d'un disque est un instant privilégié de rencontre avec l'essence même d'un créateur. Maelstrom de sons, myriades d'émotions et petits morceaux d'âmes à l'état brut. Bien que la musique dite émergente (tel le rock indé.) est au centre de ses intérêts, sa curiosité n'a pas de bornes et il ne résiste, pour ainsi dire, à aucun style. Être transporté, chaviré, surpris et envouté par des albums est un rendez-vous quotidien.