Brisa Roché (par franck bohbot)

MERCREDI 5 JUILLET

La soirée des gratuités! Plusieurs excellents concerts sur les scènes extérieures!

LAURENT COULONDRE 17 h scène Club Jazz Casino de Montréal à la place SNC-Lavalin (gratuit)

Le pianiste virtuose français de 27 ans vient présenter Gravity Zero, projet interstellaire marqué par le contraste entre rythmiques folles (l’artiste s’est adjoint 4 batteurs hyper funky) et envolées atmosphériques, avec foultitude de claviers vintage. Le groove, omniprésent, rappelle tantôt Hancock (période Headhunters), tantôt Corea et Snarky Puppy.

 

ROSALIA AND RAUL REFREE 17 h et 19 h Place Heineken (gratuit)

Producteur et guitariste, Refree travaille avec les plus grands musiciens espagnols. La jeune Rosalía étudie le chant et fait ses débuts sur la scène rap et trap. De la rencontre de ces deux Barcelonais passionnés naît une musique viscérale enracinée dans la tradition, mais résolument moderne, voire avant-gardiste. Ils nous présentent le néo-flamenco enflammé de leur album Los Angeles.

 

JACK BROADBENT 19 h scène Bell (gratuit)

Jack Broadbent a commencé sa carrière en chantant dans les rues ; depuis, le talentueux auteur-compositeur-interprète britannique a conquis de nombreux admirateurs avec son style unique à la slide guitar. Inspirée par les légendes du blues (Hooker, Johnson, Hendrix), son écriture possède une sensibilité contemporaine qui rallie plusieurs publics.

 

MELISSA ETHERIDGE + JOSS STONE 19 h 30 Wilfrid-Pelletier

De retour au Festival après 28 ans, la grande rockeuse américaine Melissa Etheridge vient présenter les classiques de sa riche carrière et des pièces de Memphis Rock & Soul (2016), tirées du catalogue Stax.

Une voix puissante et enivrante, un magnétisme fou : la chanteuse soul britannique Joss Stone monte sur scène nous présenter des extraits de son septième album, “Water For Your Soul”. On avait beaucoup apprécié son passage à Montréal en 2015.

 

POKEY LAFARGE 21 h et 23 h scene TD (gratuit)

Solidement ancré dans le Missouri, Pokey LaFarge puise au plus profond de la tradition musicale américaine qu’il secoue et dépoussière pour générer une musique singulière teintée d’early jazz, de ragtime, de country blues et de swing. Un tour de force créatif : un alliage musical tout droit sorti d’une autre époque, parsemé de petits grains de folie et de beaucoup de bonne humeur.

 

BRISA ROCHÉ 20 h et 22 h scène Rio Tinto (gratuit)

Avec ses faux airs de Björk, la Californienne a chanté le jazz dans le métro et dans les clubs à Paris avant de basculer entre folk, garage, psycho-pop, soul et électro de la manière la plus libre qui soit. Cette enchanteresse mutante joue des métamorphoses alors que sa voix langoureuse et liquide se niche partout où elle veut sur ce sublime 4e album, “Invisible 1”.

 

ACID ARAB 22 h Club Soda

Venus de l’univers des nuits parisiennes où ils ont longtemps officié comme DJ, Hervé Carvalho et Guido Minisky incarnent la plus puissante folie exotico-électro du moment. Inconditionnel de la house de Detroit des années 80, de techno et de toutes les sonorités du bassin méditerranéen, Acid Arab affiche un orientalisme technoïde hallucinant et exaltant.

 

Cliquez sur le 9 pour accéder aux recommandations du lendemain!

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.