L’auteur-compositeur-interprète québécois Sébastien Lacombe s’est distingué dans ses premiers albums par son regard sur le monde. L’homme a voyagé. Il a vécu. Ça se sent dans les sujets qu’il aborde, ça s’entend dans les arrangements qu’il saupoudre dans sa salade folk rock qui demeure très accessible aux oreilles de la masse. J’avais beaucoup apprécié « Territoires », paru en 2012.

Ainsi de jolies ballades blues folk comme Mélodie, où il pourrait parler d’une enfant comme d’un phrasé de notes, côtoient des chansons porteuses, qu’on chante le poing en l’air (l’accrocheuse Nous serons des milliers, l’une de mes préférées de l’année!). Musicalement parlant, Lacombe amène un reggae bien senti sur le carnet de voyage qu’est Mon trip à moi c’est toi, où il avoue que son chemin le ramènera dans les bras de l’amour. Lacombe y insère des steel drums antillais, alors que sur d’autres morceaux, ce sont des instruments africains qui enjolivent son folk, qui demeure typiquement “québécois”. Sympa d’accueillir des marimbas sur le blues rock électrique Même pas peur.

Voici quelques clips, dont la chanson titre qui met en scène une animation signée Philippe Léonard.

 

C’est d’ailleurs en baignant dans cette couleur de musique du monde et son regard de voyageur que Sébastien Lacombe se distingue des autres auteurs-compositeurs-interprètes d’ici. Lors de chansons douces comme Sur les flots de la vie, pourtant pas vilaine, on sent beaucoup moins d’éléments distinctifs que sur les morceaux où il partage sa vision de la société (Monsieur le Président).

Sébastien Lacombe continue de faire sa place parmi les auteurs-compositeurs québécois de qualité. Malheureusement pas nécessairement les plus vendeurs, mais définitivement parmi ceux qui offre de la substance, de la qualité et de bonnes réflexions sur la vie.

Lacombe a coréalisé son 4e opus avec Peter Van Uytfanck (Jimmy Hunt, Kandle) sous les conseils d’Érik West-Millette (West Trainz). Après avoir remporté le concours Ma Première Place-des-Arts en 2003, il a lancé sa carrière discographique avec « Comme au cinéma » en 2005, suivi de « Impressions humaines » en 2008. Lacombe incarne toujours le rôle de Pink dans la populaire production québécoise The Wall Theatre Experience.

sebastien-lacombe-nous-serons-des-milliers

SEBASTIEN LACOMBE
Nous serons des milliers
(Productions Labombe,2016)

-Genre: chanson folk franco
-Dans le même style que Louis-Jean Cormier, Vincent Vallières, Daniel Bélanger, Moran

Écoute et achat sur iTunes
Lien vers la page Facebook de l’artiste
Lien vers la chaîne YouTube de l’artiste

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.