Quand on ne s’attend à rien… on a parfois les plus belles surprises! L’adage se vérifie encore une fois avec le nouvel album de ce chanteur au nom difficile à retenir. En faisant quelques recherches, je réalise qu’on a affaire à un musicien de renom au Brésil, qui en est à son 17e album, depuis ses débuts en 1983. Honte à moi.

Vinicius Cantuária, qui habite New York depuis le milieu des années 90, propose de magnifiques sambas acoustiques… qui grincent parfois! Il est en effet surprenant d’entendre un piano dissonant perturber une autrement fort jolie mélodie dans la pièce Moça Feia! On pourrait presque croire à l’auto-sabotage si on ne s’habituait pas à ces notes étranges au fil des écoutes. Moins grinçantes mais tout aussi inattendues sont les sons électro qui visitent les derniers instants de Purus. On revient à la tradition latine sur la très brève Um Dia, soyeusement rythmée de maracas alors qu’une guitare électrique enjolive la guitare classique, omniprésente sur le nouvel album de l’artiste. Notons la présence du guitariste avant-guardiste Bill Frisell sur trois titres de ces 10.

 

Il y a du spleen en masse dans la douce voix de Cantuária. On pense bien sûr à Federico Aubele (voir Chove La Fora) et Caetano Veloso – les plus populaires ici dans ce style – mais notre chanteur est ici beaucoup plus émotif, beaucoup plus délicat dans sa livraison, comme si on avait affaire à un Bon Iver ou un Damien Rice sud-américain. This Time, la seule pièce en anglais, a d’ailleurs le potentiel de devenir un très beau succès chez les amateurs de soft rock d’expression anglaise. Une très belle chanson tristounette interprétée en duo avec Jesse Harris dont la voix rappelle celle de Paul Simon. Norah Jones fait aussi une apparition, sur le bref morceau Quem Sou Eu.

Un très beau disque pour créer des ambiances magiques, en début ou fin de journée.

 

J’ai eu l’occasion de voir Cantuária en concert lors d’une visite à New York, à l’été 2014. Le chanteur y jouait gratuitement en plein air, dans le grand Prospect Park, à Brooklyn.

Vinicius Cantuaria - Indio De Apartamento pic

VINICIUS CANTUARIA
Indio de Apartamento
(Naïve, 2013)

Lien vers achat en ligne (iTunes)
Suivez Vinicius Cantuária sur Facebook

 

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.