Pour bien savourer un festival de musique comme Osheaga, il faut bien se préparer. Il y a plusieurs shows en même temps, plusieurs bands qu’on ne connait pas, plusieurs découvertes à faire comme plusieurs incontournables à ne pas manquer.

Rien de mieux qu’une playlist pour écouter (au moins) une chanson de chaque artiste pour avoir une idée de son style, et s’il nous plait assez pour valoir le sacrifice d’un autre show qui se déroule sur une autre scène.

Avant de vous partager mes choix (personnels, subjectifs et pleinement assumés), écoutez cette playlist qui contient un clip de CHAQUE artiste jouant le vendredi 31 juillet à Osheaga, édition 2015. Vous pouvez « skipper » la chanson si l’artiste vous déplait… Vous pouvez prendre des notes, et même concevoir votre propre playlist, pour ne pas manquer vos artistes préférés et la partager avec vos amis qui vous accompagneront.

Parce que Osheaga, ça se vit en gang. On se perd, on se retrouve, on partage de bons moments.

Vous n’avez pas encore vos billets? Dépêchez-vous!

PS : J’ai volontairement exclus tous les artistes de la scène électronique, puisque d’après moi, c’est un univers en soi, un party (presque) continuel sur une scène isolée. Je vous recommande d’y aller « au feeling » de temps en temps, d’aller voir ce qui s’y passe, tout simplement.

Personnellement, je ne voudrais pas manquer…

13h00 Scène verte : JOHN JACOB MAGISTERY, parce que ça débute bien un festival, l’après-midi, un groupe folk ambiant comme ces Québécois font;

14h05 Scène verte : THE FRANKLIN ELECTRIC, parce que plusieurs de leurs chansons sont vraiment bien écrites;

14h45 Scène de la vallée : SHAKEY GRAVES, parce que ce one-man-band a une présence forte, autant que du talent… un Jack White du folk blues;

16h00 Scène de la rivière : ANGUS AND JULIA STONE, parce que ce duo frère-sœur australien a plein de bonnes chansons, avec de très efficaces hooks, bien que demeurant dans un univers indie pop;

16h10 Scène de la vallée : BAHAMAS, parce que je ne les connais pas et que leur chanson All The Time (voir playlist) m’intrigue avec son mélange de folk et de fuzz, comme jouée au ralenti;

17h40 Scène des arbres : MILK AND BONE, parce que des groupes électro réussissent parfois des performances étonnantes dans un contexte extérieur. Ces deux filles pourraient causer une surprise;

18h25 Scène verte : CHET FAKER, parce que je suis complètement passé à côté de son buzz l’an passé, que je ne découvre que maintenant (je sais, j’ai honte…). Le néo-soul à son meilleur! Je m’attends à être renversé, rien de moins.

19h15 Scène des arbres : THURSTON MOORE BAND, parce qu’un nouveau projet du guitariste de SONIC YOUTH se doit d’être écouté live;

20h00 Scène verte : FKA TWIGS, parce que cette chanteuse soul a l’air fascinante et que je ne la connais que pas assez;

21h00 Scène des arbres : VIET CONG, parce que c’est un des bands indie rock de l’heure. Avec raison.

La playlist du samedi est ici.

La playlist du dimanche est ici.

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.