Du 21 au 25 septembre prochain, c’est la musique émergente, sous toutes ses formes, qui sera à l’honneur au coeur de la métropole. Plus de 450 groupes offriront des performances afin de célébrer le 15e anniversaire du festival indépendant POP MONTRÉAL. Bien que chez RREVERB l’accent est mis sur l’aspect musical à priori, POP est un événement artistique (à but non lucratif) tentaculaire qui permet aussi au cinéma, à la mode, aux arts visuels et à bien d’autres “happenings” culturels et de briller.

 

Pour un mélomane, c’est certainement une sublime occasion annuelle de voir se produire des formations audacieuses et montantes. Des artistes faisant partie de la relève et de l’avant garde, tous styles confondus. Ceci dit, l’offre proposée est énorme et, étant donné qu’elle va dans tous les sens, il serait ardu d’arriver à dégager l’ensemble de ce qui est intéressant à voir au Festival. Je vous propose une petite sélection, éclectique et toute personnelle de quelques concerts que je considère de grand intérêt.

 

21 Septembre 2016

 

The Kills @ Métropolis 20:00

 

Certainement l’une des têtes d’affiche du festival, il serait difficile de passer à côté de la visite du duo garage corrosif THE KILLS. Avec cinq albums à leur actif et une carrière de près d’une quinzaine d’années déjà, leur réputation n’est plus à faire. Les deux artistes ont toujours maintenu une attitude frondeuse, “lofi” et anticarriériste et, ainsi, le respect le plus total, autant de la part des critiques que d’une intelligentsia “hip” d’admirateurs avertis. Le dernier album est l’une des meilleures parutions cette année, à mon avis. C’est pour cela qu’ils sont plus qu’attendus, pour leur prestation au MÉTROPOLIS, mercredi soir; Beatbox, distorsion bluesy et joie!

 

 

Allah-Las @ La Tulipe 19:00

 

Encore ici, bien du “fuzz” et du “vintage” rock, parce qu’on en a jamais assez! Avec son psychédélisme assumé, les vibrations “indé”, quasi-surf et toujours planantes des Allah Las viendront nous enchanter les oreilles à La Tulipe. Fort de la parution récente de leur dernier opus Calico Review, un disque qui sent la plage de Californie et le vent marin; le groupe nous offrira ce joyeux son caractéristique, à la fois contemporain, mais aussi solidement campé dans les années ’60.

 

 

Fuudge @ Quai des Brumes 21:00

 

Ce n’est pas prémédité, mais mon autre recommandation du premier soir du festival demeure encore dans les eaux d’un rock halluciné et virevoltant, cette fois avec FUUDGE. Une toute nouvelle formation rock québécoise (et francophone) aux sonorités quelque part entre rock progressif lourd et grunge. Je les suis avec grand intérêt depuis la sortie de leur premier EP, récemment, et espère les voir, sur scène, au Quai des Brumes.

 

 

22 Septembre 2016

 

Beyries @ Musée Pointe-à-Callière 20:00

 

Avec un premier album à paraître en 2017, c’est probablement l’auteure-compositrice-interprète que j’attends avec le plus d’impatience. Je ne suis pas le seul à avoir été touché par ce qu’elle a sorti à ce jour comme extrait si l’on se fie à tout le battage médiatique. Si vous ne l’avez pas encore entendue, je vous laisse découvrir, par vous-même, cette paisible et émouvante puissance via le clip de son premier simple “Soldier”. Elle sera au Musée Pointe-à-Callière jeudi.

 

 

Jean-Michel Blais @ Fédération Ukrainienne 19:00

 

Le premier album de Jean-Michel Blais, IL, est un parfait joyau de pièces classiques au piano d’une beauté incroyable. Des morceaux ayant été composés sous forme d’improvisations qui font preuve à la fois de simplicité, mais aussi d’une sensibilité époustouflante. Encore une fois ici, rien de ce que je pourrais écrire ne rendrait justice à l’esthétisme renversant de cette captivante musique. Écoutez par vous-même. À la salle de la fédération Ukrainienne jeudi.

 

 

Holy F**k @ Théâtre Fairmount 21:30

 

Donnant dans un électronica bruyant d’avant-garde, le groupe canadien expérimental Holy F**k prend généralement tout son sens en concert. Aussi cacophonique que dansant, on ne risque pas de s’ennuyer lors de leur spectacle au Fairmount. Pour noctambules avides de grooves n’ayant pas froid aux yeux.

 

 

23 Septembre 2016

 

Émilie & Ogden @ La Chapelle St-Louis 20:00

 

C’est en première partie de Dom La Nena, bien avant la parution de son envoûtant premier album 10000, que j’ai été charmé par cette artiste. Émilie, seule avec sa harpe, sur scène, sait nous happer d’une douceur à la fois déchirante et gracieuse. Un concert à l’Église Saint-Jean-Baptiste qui promet être un lieu propice à la diffusion sibylline de cette voix, mais cette voix, oh si céleste.

 

 

Angel Olsen @ Théâtre Rialto 21:00

 

Avec un nouvel album (son troisième), déjà consacré comme l’un des meilleurs disques indie folk de 2016, Angel Olsen revient nous enchanter de ses brillantes compositions. De la pop rock riche et imagée débordante de vérité lyrique et d’âme, surtout. Angel Olsen dispose, selon moi, de l’une des plumes les plus émotionnellement évocatrices de sa génération. C’est une autre des visites extrêmement attendue du festival.

 

 

24 Septembre 2016

 

Hologramme @ Quai des Brumes 20:30

 

En plein coeur d’un engouement renoué pour l’électro-pop et les vibrations analogiques de claviers, Hologramme a offert un premier album éponyme l’an dernier. Un groove mordant, jamais redondant; très joli amalgame de sonorités des années ’80 n’étant pas sans rappeler le son de la “French touch” ou de Valaire ici. C’est chaud et ça donne envie de bouger. Pour les oiseaux de nuit, au Quai des Brumes.

 

 

25 Septembre 2016

 

Wolves in the Throne Room @ La Salla Rossa 19:00

 

Parce qu’à mes heures, je m’adonne aussi à l’exploration des sonorités violentes et païennes du Black Métal, j’ai envie de terminer mon festival sur une note plus sombre et bruyante. En compagnie donc du folk furieusement atmosphérique, classique et dissonant des guitares orageuses de Wolves in the Throne Room. Le groupe américain roule sa bosse depuis une dizaine d’années déjà, mais a su, tout de même, être reconnu en dehors de la scène underground du BM. Fait leur ayant valu une certaine stigmatisation de la part des puristes. N’en déplaise à ceux-ci, j’ai bien hâte de retrouver l’excellent groupe, sur scène, à La Salla Rossa.

 

 

Bon festival!

La programmation complète est ici: http://popmontreal.com/fr/calendrier/

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Martin Curadeau
Blogueur - RREVERB

L’écoute d’un disque est un instant privilégié de rencontre avec l’essence même d’un créateur. Maelstrom de sons, myriades d’émotions et petits morceaux d’âmes à l’état brut.

Bien que la musique dite émergente (tel le rock indé.) est au centre de ses intérêts, sa curiosité n’a pas de bornes et il ne résiste, pour ainsi dire, à aucun style. Être transporté, chaviré, surpris et envouté par des albums est un rendez-vous quotidien.