YouTube permet à bien des musiciens amateurs de se mettre en vedette et de montrer leur talent. On en parlait ici. Réussir à s’approprier une chanson pour la livrer de façon unique est un art en soit. Peu de reprises sont vraiment transcendantes. La barre est encore plus haute à atteindre lorsque la chanson originale est un bijou.

La formation jazz Postmodern Jukebox a lancé cette semaine une ma-gni-fique version du tout premier tube de Radiohead, Creep. Une version qui met en valeur la sublime interprétation de leur chanteuse Haley Reinhart.

Wow, n’est-ce pas?

Avez-vous remarqué toutes les variations dans la voix de cette chanteuse qui semble avoir une facilité déconcertante à passer d’une voix rauque à une voix puissante (sans ne jamais crier!). ÇA c’est du chant.

Derrière, le pianiste Scott Bradlee, le batteur Chip Thomas, le contrebassiste Adam Kubota, le saxophoniste Ben Golder-Novick et le joueur de trombone James Hall se tiennent exactement là où il le faut : un canevas impeccable qui épouse les vagues d’intensité de leur chanteuse, subtilement, sans jamais ne lui voler la vedette.

Juste, wow.

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré plongeant dans tous les genres et époques, Nicolas Pelletier a publié 6 000 critiques de disques et concerts depuis 1991, dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Il publie "Les perles rares et grands crus de la musique" en 2013, lance le site RREVERB en 2014, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016. Il dirige maintenant la stratégie numérique d'ICI Musique, la radio musicale de Radio-Canada.