La 27e édition des Francofolies de Montréal se mettra en branle dès le 11 juin, et se terminera le 20 juin. Cette année encore, de nombreux concerts sont présentés dans les diverses salles du Quartier des spectacles. Afin de vous aider à faire vos choix parmi cette offre abondante, je vous suggère donc, de manière ouvertement personnelle et subjective, cinq spectacles en salle à voir.
Je vous reviendrai dans quelques jours avec les spectacles extérieurs à ne pas manquer.

Dimanche 14 juin – Juliette Gréco
La grande dame de la chanson française Juliette Gréco fera ses adieux aux Francofolies avec ce concert présenté à la Maison symphonique. Sa tournée Merci sera la dernière de sa longue et illustre carrière. La Française de 88 ans, qui est également actrice, dispose d’un riche et vaste répertoire, avec des chansons écrites par plusieurs des grands auteurs et compositeurs du dernier siècle, de Jean-Paul Sartre à Serge Gainsbourg, en passant par Jacques Brel, Boris Vian, Jacques Prévert, Léo Ferré et Georges Brassens. Collaborateur de Brel, son mari Gérard Jouannest l’accompagnera sur scène avec quelques autres musiciens. La voix chaude et sensuelle de Gréco n’est peut-être plus aussi marquante que dans ses belles années, mais la voir sur scène une dernière fois sera un beau moment.
Héritier de Leonard Cohen et Townes Van Zandt, Baptiste W. Hamon assurera la première partie.
Billets ici

Mercredi 17 juin – Piaf a 100 ans. Vive la Môme!
Les Francofolies se démarquent souvent en mettant sur pied des événements spéciaux et uniques. Cette année, pour les 100 ans d’Édith Piaf, plusieurs artistes célébreront cette immortelle de la chanson française, décédée il y a 52 ans. Betty Bonifassi, Daniel Lavoie, Florence K, Yann Perreau, Sylvie Moreau et Marie-Thérèse Fortin seront les participants à cet hommage qui s’annonce grandiose. La direction musicale a été confiée à Yves Desrosiers, et il y aura aussi des invités spéciaux, dont Martha Wainwright et Quartom. Il est aussi indiqué que ce concert s’inspirera de la biographie écrite par Simone Berteaut, qui était sa secrétaire, confidente et « sœur de cœur ». Ça sera donc un événement unique, comme les Francofolies savent le faire!
Billets ici

Mercredi 17 juin – Louis-Jean Cormier/Marie-Pierre Arthur
Présenté au Métropolis, ce programme double mettra en scène deux des meilleurs auteurs-compositeurs-interprètes de la nouvelle génération. Ancien leader de Karkwa, Louis-Jean Cormier a fait paraître son deuxième album solo, « Les grandes artères », en mars dernier. Toujours intense et inspiré, cet excellent musicien nous en mettra certainement plein les yeux et les oreilles.
Bassiste talentueuse, Marie-Pierre Arthur présentera quant à elle les pièces de son nouvel album, « Si l’aurore », qui est sorti en février dernier. La sensualité de ses nouvelles chansons audacieuses ressortira assurément plus sur scène que sur disque!
Billets ici

Jeudi 18 et vendredi 19 juin – Pierre Lapointe
Sa popularité a atteint de nouveaux sommets avec sa participation à La Voix. Pierre Lapointe se produit donc deux fois plutôt qu’une à la Maison symphonique. Lapointe y présente son spectacle « Paris tristesse », inspiré de l’album du même nom paru en février. Il sera intéressant d’entendre le répertoire qu’il choisira, avec sûrement quelques reprises d’artistes français, et peut-être, qui sait, québécois. Ce spectacle, où Lapointe est seul au piano, a été présenté en France, mais ça sera la première en sol québécois. Il aura aussi à sa disposition le Grand Orgue Pierre-Béique, le colosse qui domine la merveilleuse Maison symphonique. Espérons qu’il s’en serve!
Billets ici

Samedi 20 juin – Légendes d’un peuple, le collectif
Après trois albums parus de manière indépendante, Alexandre Belliard a eu l’excellente idée de faire appel à un groupe d’auteurs-compositeurs-interprètes de tous âges, mais aux compétences incontestables. Dans l’esprit du projet des « 12 hommes rapaillés », « Légendes d’un peuple » compte notamment sur Paul Piché, Patrice Michaud, Alexandre Désilets, Mara Tremblay et Salomé Leclerc. L’album sorti à l’automne dernier regroupe des chansons écrites par Belliard pour les trois opus de ce projet éducatif et essentiel (un quatrième est d’ailleurs en préparation). Belliard raconte l’épopée des francophones d’Amérique de manière intelligente, mais sans être rébarbative.
Dans les derniers mois, ce spectacle a été présenté dans plusieurs villes du Québec. On pourra y assister cette fois au Théâtre Maisonneuve, avec presque tous ceux qui ont participé à l’album (seuls Chloé Sainte-Marie et Richard Séguin devraient être absents). Présenté en clôture des Francofolies, ce spectacle s’annonce mémorable!
Billets ici

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Benoit Bergeron
Blogueur - RREVERB
Google+

Curieux de nature, Benoit est un boulimique musical qui consomme de presque tous les genres. Du punk au classique, en passant par le folk, le psychédélique et le rockabilly, il sait apprécier les subtilités propres à chacun de ces courants musicaux. À travers des centaines d'heures d'écoute et de lecture de biographies, il tente de découvrir les motivations et les secrets derrière les plus grands albums et les œuvres grandioses des derniers siècles. Il parcourt aussi les salles de spectacle de Montréal, à la recherche de vibrations directes.