C’est hier soir que j’ai eu (enfin!) l’immense plaisir de voir Alden Penner présenter sur la scène de la Sala Rossa les pièces de son plus récent album, «Exegesis», dans le cadre du festival Pop Montréal. Sans exagérer, c’est l’un des albums qui a le plus joué dans mes écouteurs cette année, et mes attentes étaient assez élevées.

Accompagné de six musiciens dont un quatuor à cordes, j’ai eu l’impression que Penner avait reçu le mémo parce que c’était un excellent spectacle! L’auteur compositeur interprète était, est et sera toujours aussi intense, autant en interprétant ses morceaux les plus doux que les chansons les plus rough. Il faut souligner qu’il est un chanteur exceptionnel, dont la voix très douce et délicate peut atteindre des octaves parfois inattendues. Bref, Mariah Carey peut aller se rhabiller: on a eu droit à toute une performance vocale hier soir.

Le spectacle était composé de plusieurs chansons de «Exegesis», sans surprise. On a eu droit à de beaux arrangements et des versions revisitées avec les cordes, bien que celles-ci n’étaient pas toujours avantagées par le son de la Sala Rossa.

Alden Penner a réussi à nous plonger dans son répertoire plus ancien, transformant des succès de The Clues en mélodies plus complexes grâce à l’ajout des fameuses cordes. Fait à noter: Ledmonton reste toujours aussi bonne, qu’on chante ou qu’on gueule les “La la la, la la la!”. Cette chanson peut être considérée comme «épique», rien de moins.

Finalement, vous êtes un brin nostalgique? Penner vous invite à aller voir The Unicorns ce dimanche au Metropolis, pour “leur dernier concert à vie”, selon lui. À suivre ses projets personnels depuis 10 ans, toujours de plus en plus matures et assumés, on ne peut que constater que ce sera effectivement un «dernier concert des Unicorns à vie» pour cet artiste en évolution constante.

________________________________________________________________

Philémon Cimon assurait la première partie du spectacle. En harmonie complète avec son bassiste et son guitariste, l’auteur compositeur interprète a présenté les pièces de son album «L’été». De jolies compositions interprétées avec justesse et candeur. Un beau moment. J’aurais demandé peut-être un drum, mais bon, on peut pas tout avoir.

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nadine Mathurin
Blogueuse - RREVERB
Google+

Depuis qu’elle a vécu son premier mosh-pit au Edgefest 97 à l’âge de 14 ans, Nadine n’a jamais cessé d’agrandir et d’approfondir sa culture musicale. Fervente passionnée d’indie rock, elle parcourt souvent plusieurs centaines de kilomètres pour voir LE band en spectacle. Bien qu’elle soit toujours à la recherche des dernières nouveautés musicales, il ne lui est pas rare de remettre un bon vieux classique sur sa table tournante le dimanche après-midi. C’est peut-être pourquoi, ironiquement ou sérieusement, Nadine porte fièrement un coat Sgt. Pepper sur sa photo de bio.