Je suis assez sélectif en matière de hip-hop. Ce n’est pas un style que j’apprécie particulièrement d’abord parce que souvent pauvre musicalement (hello, les morceaux à 2 notes…) et que plusieurs rappeurs ne font que parler de leur petit nombril. Redondance double.

Mais quand j’en attrape du bon, selon mes standards, j’en parle! Récemment, grâce au site Noise Trade, qui permet de télécharger des albums ou parties d’albums gratuitement et légalement, j’ai découvert le duo Alert312, basé à Chicago. Et je suis soufflé!

Boogalu et Moral One ont le flow, ils ont le beat. Ils ont surtout une belle variété musicale (la basse fuzz de Caesar, les claviers presque new age de Vice Versa, etc.). Ils réussissent également à créer des moments musicaux qu’on pourrait presque qualifier de refrains, tellement ils deviennent accrocheurs par rapport au reste de la pièce.

Oui, la pièce Vice Versa ne contient pas grand notes, mais elle a les bonnes. Irrésistible!

Certains morceaux sont pas mal funk, comme The Villian or The Vertue, dont la ligne de guitare est parfois doublée de la la las fort sympas, ce qui donne un swing très cool, sans tomber dans l’accroche pop facile. Chaque morceau est hyper différent du précédent, toujours intense (Lack of Achievement, avec son orgue furieux et chœur presque grec!). Puis la vaporeuse Babbel (sic) calme le jeu, frisant presque le soul. Sur Kill The Elephants, c’est presque semblable à ce que fait Milky Chance : une série d’accords, un refrain accrocheur, un arrière-plan minimaliste. Et ça marche.

Musicalement, ces gars font tout eux-mêmes : les percussions sont vraiment jouées, chaque son est créé par l’humain.

Ça ne parait pas trop au premier abord, mais les textes de Boogalu sont assez spirituels, voire religieux. Ils définissent leur approche et les thèmes abordés sur « Of Vice and Vertue » ainsi:

  • Evil.
  • The Depraved Human Condition is the Sight of God.
  • Grace, Peace and Joy in Christ.

Voilà le menu.

Boogalu et Moral One ont travaillé dans l’industrie musicale avant de tout envoyer valser pour se concentrer sur des valeurs qui leur sont importantes. Ils peaufinent leur art pendant 8 ans, jouent dans maints festivals, effilent leurs priorités musicales. En décembre 2009, Boogalu part brusquement en Inde où l’œuvre de Dieu se fait sentir : il revient un homme transformé, inspiré. Le bref « Indian Colors » sort et marque, avec son mélange de textes spirituels et d’extraits de musiques Bollywoodiennes. Dan « Boom », Jones à la basse puis AJ Alvarez à la guitare s’ajoutent ensuite au band.

Écoutez ce bref documentaire pour mieux saisir l’approche de ses deux artistes minutieux.

Un très solide opus de la part de ces gars de Chicago, que je recommande fortement si vous aimez votre hip-hop riche et pas nombriliste, et, surtout, avec de la musique de qualité.

ALERT312
Of Vice And Vertue
(Humble Beast, 2013)

-Genre : hip-hop artistique et spirituel
-Dans le même genre que The Roots

Lien vers la page Facebook du groupe
Lien vers le channel YouTube du label Humble Beast

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.