L’homme au chapeau poursuit dans la même veine que son précédent opus, “Les ombres longues” paru en 2014, avec un style indie rock sombre qui met en valeur son spleen et ses interrogations existentielles. Antoine Corriveau occupe un secteur de la musique québécoise francophone qui est plutôt rare. Bernhari est peut-être l’autre artiste dans ce créneau, bien que les deux musiciens soient différents à bien des égards.

Un peu à l’instar d’une Salomé Leclerc, Corriveau possède une plume à la fois intime et mystérieuse (Deux animaux). On peut y faire des références à sa propre expérience, dans les moments les plus sombres d’une relation amoureuse. Musicalement parlant, il y a tout au long de “Cette chose qui cognait dans sa poitrine…” un nuage de noirceur élégamment diffusé. Les cordes amènent leur part de drame qui soulignent la peur ou le désespoir (Parfaite, livrée en spoken word). La bande de Pandaléon nage un peu dans les mêmes eaux, sans l’aspect peine d’amour douloureuse (l’épique Juste un peu).

 

Ce n’est pas pour rien que la pochette de cet album lourd en malheurs montre un avion écrasé. On y sent que le vol plané de l’auteur de ces vers s’est brutalement interrompu. Il a survécu, mais il est abîmé au point de ne jamais plus voler.

Antoine Corriveau n’a pas créé un album qui sera extrêmement populaire (car le public de masse prend rarement la peine de plonger dans de telles oeuvres qui méritent une écoute attentive, bien malheureusement), mais qui sera chaleureusement apprécié par les âmes en souffrance. “Cette chose qui cognait dans sa poitrine sans vouloir s’arrêter” sera un précieux compagnon dans un tel contexte.

Le 3e opus d’Antoine Corriveau a été enregistré à Montréal entre décembre 2015 et juillet 2016 aux studios Grantham, Dandurand et 110. Puis à la maison ronde, à Sutton, et a été réalisé par Nicolas Grou. L’album est paru le 21 octobre 2016.

antoine corriveau 2016 cette chose

ANTOINE CORRIVEAU
Cette chose qui cognait au creux de sa poitrine sans vouloir s’arrêter
(Coyote, 2016)

-Genre: indie rock sombre et intense
-Dans le même genre que Pandaléon, Salomé Leclerc, Rosie Valland

Écoute et achat sur la page BandCamp de l’artiste
Lien vers la page Facebook de l’artiste
Lien vers la chaîne YouTube de son label

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.