Le légendaire bluesman B.B. King est décédé ce jeudi soir, lui qui avait souffert récemment de déshydratation et d’épuisement, en plus de haute pression causée par son diabète.

Né Riley B. King au Mississipi le 16 septembre 1925, B.B. King est considéré comme l’un des meilleurs guitaristes de tous les temps. Équipé de sa célèbre guitare « Lucille », une superbe Gibson ES-355 de couleur noire, King est l’un des pionniers du blues électrique. Il a influencé toute une génération de musiciens, dont plusieurs lui ont d’ailleurs rendu hommage depuis l’annonce de sa mort. Parmi ceux qui ont témoigné sur les réseaux sociaux, il y a entre autres Eric Clapton (qui a publié une vidéo pleine de sincérité sur sa page facebook), Lenny Kravitz, Ringo Starr, Justin Timberlake, Carlos Santana et John Mayer.

King a amorcé sa carrière à la fin des années 1940, faisant sa marque à Memphis, où il se faisait appeler « Beale Street Blues Boy ». C’est devenu plus tard seulement « Blues Boy », puis B.B. King. Son premier véritable succès a été obtenu avec Three O’Clock Blues, parue en 1951. King a continué sur sa lancée dans les années 50, et le renouveau blues des années 60, grâce aux groupes anglais, l’a introduit à un large public, plus « blanc ». Un de ses plus grands succès est d’ailleurs The Thrill Is Gone, parue en 1969. Notons par ailleurs que B.B. King était une infatigable bête de scène. En 1956, il aurait donné pas moins de 342 spectacles! Ces dernières années, malgré sa santé déclinante, il montait sur scène environ 100 fois par année.

Pour célébrer son grand talent de guitariste et de chanteur, voici une liste de lecture avec certaines de ses meilleures chansons. À la fin de la liste, on retrouve au complet le fabuleux album « Live At The Regal », paru en 1965 et que Clapton recommande chaleureusement dans sa courte vidéo.

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Benoit Bergeron
Blogueur - RREVERB
Google+

Curieux de nature, Benoit est un boulimique musical qui consomme de presque tous les genres. Du punk au classique, en passant par le folk, le psychédélique et le rockabilly, il sait apprécier les subtilités propres à chacun de ces courants musicaux. À travers des centaines d’heures d’écoute et de lecture de biographies, il tente de découvrir les motivations et les secrets derrière les plus grands albums et les œuvres grandioses des derniers siècles. Il parcourt aussi les salles de spectacle de Montréal, à la recherche de vibrations directes.