Quand on s’appelle Beat Sexü, on envoie le message que nos beats seront sexy, et qu’il y aura une twist originale. Eh ben c’est exactement ça que livre le quintette de Québec sur ce premier EP paru il y a quelques mois. Encore une fois, c’est grâce à la liste de Noël de Poulet Neige que je découvre la musique entraînante de ce groupe.

Beat Sexü a visiblement bien pigé ce qui était fantastique de la pop des années 80: des basses super funky et des claviers aux sons captivants (Valkyrie), des rythmes hyper entraînants sans être quétaines (Hey Girl). Ils y ajoutent des éléments bien modernes, tels une voix vaporeuse à la Bernhari et un flegme vocal qui rappelle autant Jimmy Hunt que Damon Albarn.

Leur description Facebook dit tout : « Beat Sexü, c’est un cocktail sexy inspiré du dance-punk, du disco et de l’électro-rock. L’expérience live comprend également l’amalgame de charmantes vidéos rétro qui complètent de façon exquise l’effet Sexü. »

Beat Sexü a surtout le même groove entraînant que des bands indie pop comme Foals ou Chromeo. Au niveau local, on pense à Beat Fatigue. Chacun de ces cinq titres sont accrocheurs, entraînants, font taper du pied. On les imagine sans peine à plein volume sur une piste de danse audacieuse, qui sortirait du top 40 r’n’b. D’ailleurs, lorsque Beat Sexü baisse la cadence pour donner plus de place aux chanteurs comme dans l’intro de Dernière fois, c’est moins porteur. Ça se sent dès que la grosse basse et la guitare funky reviennent, on se relance dans le vide au son du Beat Sexü.

Le groupe s’est formé dans l’urgence d’un engagement de concert… alors qu’il n’existait pas encore, comme l’a dévoilé le chanteur Jean-Michel Letendre-Veilleux à la journaliste Catherine Genest du Voir en mai dernier. Si le groupe est arrivé à composer rapidement, c’est grâce à l’expérience de Letendre-Veilleux avec les groupes Leafer et Hallucinol (dont fait partie également Maxine Maillet). Le bassiste Symon Marcoux, le vidéaste Antoine Bordeleau et le chanteur et batteur Jean-Étienne Collin Marcoux font également partie des X-Ray Zebras, un autre groupe fort intéressant dont nous vous parlerons bientôt dans ces pages.

Beat Sexü travaille sur un album de reprises de chansons d’artistes de la relève québécoise « à la Sexü », c’est-à-dire, plus funky sexy que jamais. C’est à suivre!

BEAT SEXÜ
Première fois EP
(Pantoum Records, 2014)

-Genre: funky indie pop
-Dans le même esprit que Foals, Jimmy Hunt, Beat Fatigue, Bernhari

Lien vers la page Facebook du groupe
Lien vers le channel Youtube du groupe

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.