C’est un vieux rêve que le brillant et prolifique guitariste Ben Harper caressait depuis des années. Enregistrer un album de chansons en duo avec sa mère. Ellen Harper (née Chase-Verdries) n’est pas une débutante dans le métier : elle a chanté toute sa vie. Les grands-parents maternels de Ben tenaient un magasin de musique « The Folk Music Center and Museum » (voir photos en page 2) qui comptait Leonard Cohen, Taj Mahal, John Darnielle (des Mountain Goats) et le guitariste Dabid Lindley parmi ses clients réguliers. Difficile de baigner davantage dans la musique.

Harper, 44 ans, avait plusieurs fois mentionné qu’il voulait réaliser ce rêve de chanter avec sa mère, elle-même auteure-compositrice-interprète. Il est allé jusqu’à réaliser l’album lui-même. C’est maintenant chose faite, et, à en lire les diverses entrevues que le duo mère-fils a accordées suite à la sortie de « Childhood Home » le 6 mai dernier, les deux principaux intéressés sont plus que satisfaits du résultat.

« Ça a été beaucoup de travail, avoue Ellen, mais musicalement, ça a coulé de source. Au niveau personnel, ce fut unique de travailler avec mon fils dans un rôle complètement différent. Je me suis laissée diriger par le professionnel qu’il est devenu, ayant acquis beaucoup d’expérience et de succès. »

Dans le touchant documentaire que le photographe et cinéaste David Clinch a réalisé, on constate que la musique a toujours fait partie de la vie de la famille Harper, notamment autour du magasin / école qu’ont créé les grands-parents.

« Childhood Home » est un disque qui se laisse écouter tout en douceur. Les voix de Ben et Ellen se marient superbement bien (Memories of Gold). L’album débute d’ailleurs par une magnifique chanson, A House Is A Home, que l’on fredonne dès la première écoute. S’en suivent neuf autres chansons douces qui alternent entre doux folk minimaliste (la belle Born To Love You, particulièrement émouvante dans la bouche d’une mère et de son fils) et country folk plus engagé. La magie de la guitare de Ben Harper fonctionne comme à ses plus jours. Délicat, juste et sensible, son jeu est sublime tout en demeurant très discret.

« Il n’y a rien de plus gratifiant que de voir la fierté d’un parent qui réalise que son enfant est devenu un adulte, et qu’elle te fait confiance à ce titre. C’est une forme d’accomplissement très revalorisant, ajoute Ben Harper dans une entrevue avec The Star, parue il y a quelques jours.

On souhaite à tous les parents de générer ce magnifique sentiment chez leur enfant. Bonne fête des Mères!

Ben Harper avec sa mère

BEN & ELLEN HARPER
Childhood Home
(indépendant / Concord, 2014)

-Genre : folk
-Dans le même genre que The Innocent Mission, Eric Clapton (lorsque folk et doux), Neil Young acoustique

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Lien vers la page Facebook de Ben Harper

Ben Harper sera au Festival International de Jazz de Montréal cet été, en duo avec l’harmoniciste Charlie Musselwhite. Cliquez ici pour les détails.

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

1 2

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.