C’est toujours impressionnant d’avoir accès au « pit des photographes » de gros shows comme celui des Black Keys au Centre Bell. Entre deux (en fait quatre) concerts au festival Pop Montréal, j’ai fait un crochet par le temple du hockey où jouait le duo américain pour une ixième fois. J’ai dû les voir quatre ou cinq fois, le guitariste et chanteur Dan Auerbach et le batteur Patrick Carney, et à chaque fois, je suis épaté par l’impact que seulement deux gars peuvent avoir en rockant le plus fort qu’ils le peuvent. Cette fois, ils étaient accompagnés d’un bassiste et d’un claviériste, mais n’empêche que le centre du show est ces deux-là.

Mon collègue de RREVERB, Karl-Philip Marchand Giguère, me faisait remarquer que l’énergie du groupe est moindre lorsqu’ils jouent à quatre versus à deux, où ils doivent se donner davantage pour livrer la marchandise, au niveau sonore. Très vrai!

Black Keys live Montreal 2014 Patrick Carney

Est-ce Auerbach est toujours aussi passionné et motivé qu’il y a cinq ou six ans, permettez-moi d’en douter. À leur défense, depuis l’éclosion de « Brothers » en 2010, les gars ont lancé coup sur coup deux albums, « El Camino » (2011) et le plus récent « Turn Blue » (2013) et tourné pratiquement sans cesse, capitalisant sur ce succès qu’on ne sait jamais s’il va durer.

Auerbach est en plus réalisateur de plusieurs albums, dont ceux qui ont propulsé les Valerie June, Michael Kinawuka, Jessica Lee Mayfield et les plus récents opus de Ray LaMontagne, Lana Del Rey, Dr. John, Bombino… Ça commence à faire de la pression et de la fatigue accumulée sur les épaules du principal auteur et compositeur du groupe. Le dernier album est plus relax et groove que les précédents – et aussi réussi – mais les fréquents voyages et longues soirées vont-elles épuiser nos gars? L’avenir nous le dira.

Black Keys live Montgreal Dan Auberach

Un concert des Black Keys, c’est encore 90 minutes d’excellent rock: on en a vraiment pour son argent. Les gars ont écrit assez de hits pour livrer beaucoup de bonne musique qui génère un « ah ouais, celle-là est bonne » presque à chaque morceau.

Il reste que les Black Keys peuvent encore se considérer parmi les « groupes de l’heure », remplissant les arénas avec du rock de qualité. Ce n’est pas donné à tout le monde!

Les BLACK KEYS jouaient au Centre Bell, le jeudi 18 septembre 2014.

Black Keys Montreal 2014

Photos exclusives : Nicolas Pelletier, tous droits réservés ©RREVERB

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur-en-chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.