Curtis Harding a « le package » : sa musique et son chant est marquée par le soul (I Need A Friend) mais avec une touche folk rock une fois (Next Time), plus psychédélique une autre (Castaway), plus disco 70s plus loin (Keep On Shining), plus garage rock  encore plus loin (Surf), puis de vieux rock 60s (Drive My Car)… Le gars réussit tout ce qu’il entreprend!

« Soul Power » est un album allumé, énergique, complètement captivant qui présente un artiste inspiré, à la voix d’or, à la musique puisant autant chez les grands qui l’ont précédé – difficile de ne pas penser à Marvin Gaye, Curtis Mayfield et Al Green – que chez des stars du soul d’aujourd’hui, pensons à Ben Harper, Michael Kinawuka et même les Black Keys.

Le jeune Harding, originaire d’Atlanta, a la chance d’être propulsé par la maison Yves Saint Laurent qui en a fait la star émergente de sa série « Saint Laurent Music Project ». Le concept est simple : des grands du rock, de Marianne Faithfull à Chuck Berry à Kim Gordon à Courtney Love sont photographiés en noir et blanc, vêtus des vêtements célèbres de la maison YSL.

Curtis Harding a eu la chance de voir sa chanson Next Time être la vedette d’un clip réalisé par Hedi Slimane, avec la participation de la très jolie modèle Grace Hartzel, qui n’y porte pas souvent de haut.

Voyez le clip ci-dessous (NSFW).

 

La musique et la voix de Curtis Harding s’inscrivent dans une longue tradition d’artistes soul Noirs qui ont souvent appris à chanter le gospel à l’église et/ou en famille. Sa mère Dorothy fut chanteuse gospel professionnelle. Petit, il l’accompagnait en tournée. On l’a entendu dès 2010 en tant que choriste et auteur de chansons interprétées par CeeLo Green. Il a également fondé un quatuor, Night Sun, avec son ami Cole Alexander, qui est également le chanteur et guitariste des Black Lips. Il l’avait rencontré à Atlanta alors qu’Alexander était DJ dans un bar. Ce dernier avait mis un disque de soul… Harding a aimé, ils se sont tout de suite bien entendus.

Dans cette playlist consacrée à Curtis Harding, vous avez entendu I Don’t Want To Go Home, une pièce co-écrite avec l’autre membre des Black Lips, Jared Swilley. Le band, aussi d’Atlanta, en a aussi enregistré une version, parue sur leur album « Underneath the Rainbow ». « Soul Power » est un excellent album extrêmement varié, de grande qualité, très accessible, mais également très riche. Un must.

curtis_harding_-_soul_power

CURTIS HARDING
Soul Power
(Burger Records, 2014)

-Genre: soul
-Dans le même genre que Michael Kinawuka, Black Keys, Ben Harper, Curtis Mayfield

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Lien vers la page Facebook de l’artiste

CURTIS HARDING poursuit la tradition du soul
Originalité85%
Authenticité90%
Accessibilité85%
Direction artistique95%
Qualité musicale90%
Textes85%
88%Overall Score
Reader Rating: (0 Votes)
0%

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.