(Très) rares sont les artistes d’origines kabyles faisant de la musique moderne, encore moins des femmes œuvrant dans la pop! Djazia Satour est une jeune chanteuse née en Algérie en 1980 et vivant à Grenoble depuis 1990 dont le EP “Klamir”, paru en 2010, s’est fait remarquer en France grâce à quelques stations de radio capables de distinguer les artistes de valeur parmi les commerciaux.

Sans nécessairement renier ses origines, Satour n’amène pas d’éléments typiquement kabyles à sa musique, outre le fait qu’elle chante en arabe et un morceau dans sa langue maternelle. Elle est plutôt une fan de soul (Stories) qui dispose d’une solide voix et d’une capacité à faire groover. Beaucoup plus proche d’une Hindi Zahra ou d’une Susheela Raman que des artistes typiquement maghrébins.

C’est le privilège des artistes – et même des humains – d’avoir le loisir de se définir selon ses propres critères, en pigeant le bon de la culture d’origine et laissant de côté le poids de la tradition, qui empêche le progrès et le renouveau, dans une certaine mesure. Les artistes “world” se font souvent reprocher, à tort, de ne pas chanter les classiques de leur culture. Mais il vient un temps où il est bénéfique de tracer son propre chemin, d’aller insérer de nouvelles épices dans son plat. D’offrir quelque chose de nouveau. Le métissage culturel offre tant de nouvelles possibilités.

Pour en revenir à Djazia Satour, son mini-album a été entièrement autoproduit. Elle avait auparavant été choriste chez Gnawa Diffusion, puis chantera du hip hop au sein du band électro MIG pendant six nans.

Les six titres qu’elle propose sur “Klami” sont tous très solides, et très variés les uns des autres. Il n’y a aucune raison qu’elle n’ait pas le même succès qu’Ayo (Unknown) avec laquelle elle partage le même groove légèrement teinté de reggae, de folk et de soul. Depuis, Djazia Satour a lancé son premier long-jeu, « Alwane », en octobre 2014, qui rallie trip hop, ballades arabes et blues.

DJAZIA SATOUR
Klami
(Indépendant, 2010)

-Genre: funk soul folk pop
-Dans le même genre qu’Hindi Zahra, Susheela Raman, Ayo

Lien vers la page Facebook de l’artiste
Lien vers le channel YouTube de l’artiste

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.