Imaginez une chanteur qui sonne comme Robert Smith, des Cure, mais très vif et fâché, accompagné par des musiciens punk  garage à la Cramps et vous aurez une bonne idée du son des Eagulls… bien sûr très éloigné de leurs homonymes The Eagles!

Le quartet anglais, originaire de Leeds précisément, est composé de Mark Goldsworthy (guitare), Henry Ruddel (batterie), Liam Matthews (guitare), Tom Kelly (basse), et George Mitchell (chant) et roule sa bosse depuis 2010.

Il y a plus furieux comme punk que celui des Eagulls: mais le leur est plus sombre, comme s’ils avaient décidé de garder bien présente une touche new wave dans leur musique. Les guitares sont acérées (Footsteps), le rythme insistant et incessant (Hollow Visions). Eagulls créé une machine impressionnante de punk rock homogène, mais pertinent d’un bout à l’autre de leur premier album, paru sur étiquette Partisan Records. On a ici 10 chansons hyper entraînantes et énergisantes qui feront l’effet d’un Red Bull dans votre journée!

Leur album éponyme les a fait remarquer par plusieurs médias. Eagulls fut invité à jouer sa chanson Possessed (qui sonne un peu comme du Interpol, en plus punk) pour l’acteur Bill Murray, à la populaire émission Late Night with David Letterman. Ils assurèrent la première partie de la tournée de Franz Ferdinand en 2014.

Chose étonnante pour un groupe anglais, c’est le label canadien Deranged Record qui l’a d’abord remarqué et lancé un premier EP en 2012. Comme tout punk qui se respecte, les membres des Eagulls sont reconnus pour le chaos qui les entoure: lors du tournage d’un de leurs clips, les flics ont fait une descente, interrompant le tout… Ça devait brasser pas mal!

eagulls-album

EAGULLS
Eagulls
(Partisan Records, 2014)

-Genre: punk garage new wave
-Comme si on mélangeait The Cure, Interpol et The Cramps

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Lien vers la page Facebook du groupe

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.