Groupe majeur de la vague New Wave des années 80, Echo & The Bunnymen nous offre un 11e album en carrière — 12e si l’on compte «Reverberation», enregistré sans le chanteur Ian McCulloch —, et leur 6e depuis leur reformation en 1997.

Il faut le dire, les albums parus depuis cette réunion de McCulloch et du guitariste Will Sargeant sont loin d’avoir fait des vagues ou d’avoir été très populaires, même auprès de leurs fans, ce qui explique probablement pourquoi il aura fallu 5 années depuis l’album précédent avant la parution de «Meteorites».

Sûrement désireux de renverser la tendance, le duo s’est donc payé les services du célèbre réalisateur Martin Glover, mieux connu sous le pseudonyme de Youth (The Verve, The Orb, U2, Dido, Marilyn Manson, etc.).

Le résultat net est efficace et, selon où vous vous situez en tant que fan d’Echo, soit très décevant ou parfaitement réjouissant: «Meteorites» sonne exactement comme si c’était un album perdu qui aurait dû paraître en 1985 ou 86, entre «Ocean Rain» et leur dernier album éponyme des années 80.

Si vous êtes un fan qui n’a aucun problème avec un album qui relève plus de la nostalgie que de la nouveauté, alors cet album est certainement pour vous.

La voix unique de McCulloch est aussi solide qu’à ses meilleurs jours — et Dieu sait qu’il en a connu des pires! —, et la guitare de Sargeant est elle aussi toujours aussi efficace que sur les cinq premiers albums classiques du groupe, quoique, il faut l’admettre, elle n’a pas autant d’occasions d’être mise en valeur ici.

Les thèmes abordés dans les paroles sont plutôt intimes, et les compositions adéquates et respectables, même si elles ne réinventent pas le canon du groupe, ce qui signifie en conclusion que si vous n’êtes pas adepte d’albums, comme je le disais plus haut, au caractère plutôt nostalgique, son écoute ne vous décevra sûrement pas, mais ne vous fera certes pas crier au génie.

 

meteorites

 

 

 

 

 

 

ECHO & THE BUNNYMEN

Meteorites

(429 Records, 2014)

-Genre: Rock alternatif, mais de plus en plus classique

-Dans la même veine que The Smiths, U2, The Verve, The Chameleons

Achat sur iTunes

Site officiel de Echo & The Bunnymen

Page Facebook

 

 

Meteorites, le «nouveau» ECHO & THE BUNNYMEN
Originalité50%
Authenticité90%
Accessibilité100%
Direction artistique75%
Qualité musicale75%
Textes75%
78%Overall Score
Reader Rating: (0 Votes)
0%

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Monsieur Seb
Blogueur - RREVERB
Google+

Baptisé par Pink Floyd, ses parrains sont Bach et les Stones. DJ depuis 1984, batteur autodidacte, producteur de musique électronique depuis 2000, Monsieur Seb a été chef de la section culturelle chez Canoë pendant près de 10 années.

Il collabore également sur Archipel Magazine, le blogue — et bientôt magazine imprimé — du label électronique montréalais Archipel.