La jazzwoman torontoise Emilie-Claire Barlow nous a habitués à des productions de qualité et ce « Live in Tokyo » ne fait pas exception à la règle. La formule soft jazz dans le genre qu’affectionnent Holy Cole (Raindrops Keep Falling On My Head) ou Diana Krall lui va à merveille.

Sa voix est particulièrement belle sur la samba Àgus de Marco, une pièce où seul son guitariste l’accompagne jusqu’à mi-chemin. Une ambiance très intime s’installe.

Malgré que le style soit contingenté et la formule surfaite, Émilie-Claire Barlow réussit à captiver et à peut-être livrer le meilleur disque de sa carrière. On y retrouve aussi ses versions de These Boots Are Made For Walking, The Beat Goes On (de son album plus pop, du même nom) et La belle dame sans regret, de Sting.

Barlow est entourée de musiciens haut de gamme qui sont impeccables tout au long de ce concert japonais dont Reg Schwager (guitare électrique) et Mark Kieswetter  (au piano).

Emilie-Claire Barlow est née à Toronto en 1976. Elle est la fille du batteur jazz Brian Barlow. « Live in Tokyo » est son 11e album, le premier en concert. Il a été enregistré au Cotton Club, où les musiciens sont retournés pour le lancement du disque.

La belle brune présentera un très beau concert les 30 et 31 octobre 2014 alors que l’Orchestre Symphonique de Québec donnera une tout autre ampleur à ces classiques du jazz vocal. Billets ici.

 

Emilie-Claire-Barlow-live-in-tokyo-cd

EMILIE-CLAIRE BARLOW
Live in Tokyo
(Empress Music Group, 2014)

-Genre: soft jazz
-Dans la même veine que Holy Cole, Sophie Milman, Diana Krall

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Lien vers la page Facebook de l’artiste

 

EMILIE-CLAIRE BARLOW au sommet de son art à Tokyo
Originalité45%
Authenticité60%
Accessibilité85%
Direction artistique60%
Qualité musicale85%
67%Overall Score
Reader Rating: (2 Votes)
72%

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré plongeant dans tous les genres et époques, Nicolas Pelletier a publié 6 000 critiques de disques et concerts depuis 1991, dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Il publie "Les perles rares et grands crus de la musique" en 2013, lance le site RREVERB en 2014, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016. Il dirige maintenant la stratégie numérique d'ICI Musique, la radio musicale de Radio-Canada.