festival_jazz_montreal_2014

Ouf! Le Jazz! C’est plus de 800 concerts, animations et activités en 11 jours, débutant ce soir, jeudi 26 juin (même hier si on compte le concert de Beck à la Place-des-Arts, en avant-première, donc 801 concerts!) et se terminant tard dans la nuit du dimanche 6 juillet.

Mais comment voir les meilleurs artistes parmi tout ce choix? me demandez-vous. Il y a deux réponses. Premièrement, il n’y a pas de mauvais concerts au Festival International de Jazz de Montréal. Ou si peu. Les seules performances ordinaires arrivent de la part des artistes pop qui se glissent dans la programmation, ou chez les vieux de la vieille. Lire Lionel Richie. Moody Blues. Sinon, pratiquement tous les concerts sont excellents.

Deuxième bonne réponse : en utilisant le « guide ultime » de RREVERB, qui vous guidera jour après jour, tel un parcours d’une salle à l’autre (intérieure ou extérieure) d’un excellent artiste à un autre.

Le Festival International de Jazz de Montréal ne se limite pas qu’au Jazz. On pourrait le rebaptiser « Le Festival de la Super Bonne Musique dont du Jazz de Montréal (FSPMJM?) ». C’est aussi le festival où il y a beaucoup d’excellent jazz.

On va éplucher la programmation ensemble, et, comme à chaque année, on va savourer le Jazz pendant les onze prochains jours, à Montréal. Comme d’habitude le signe ($) signifie qu’il s’agit d’un concert payant : on clique sur le nom de la salle pour acheter des billets. Le (G) identifie les concerts extérieurs, gratuits.

Pour passer à la page suivante, utilisez les chiffres au bas de cette page.
GO!

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.