Il n’y a pas grand différence entre le funk rock 70s des Black Keys et celui de Hanni El Khatib, un musicien de San Francisco qui en est à son 3e disque en 4 ans. Aucune raison qu’il n’ait un succès comparable avec des morceaux comme Chasin’, pour n’en nommer qu’un. Pourtant, Hanni El Khatib n’est pas un nom que l’on entend souvent prononcer, peut-être dû à son nom qui annonce son héritage familial : mi-Philippin, mi-Palestinien fait du rock bel et bien Américain. C’est effectivement Dan Auerbach, des Black Keys, qui a enregistré son 2e album, « Head in the Dirt », d’où la ressemblance sonore.

Hanni El Khatib est un guitariste qui a visiblement beaucoup aimé les années hard rock des 70s, tellement ses influences sur “Moonlight” sentent le Deep Purple, le T-Rex (The Teeth) et le Black Sabbath. Il y rajoute, comme les Keys ou Paolo Nutini, une touche de funk plus moderne, mais le tout demeure du bon vieux rock’n’roll. El Khatib n’est toutefois pas un shouter comme l’étaient les David Coverdale ou Ozzy Osbourne. Il chante de façon beaucoup plus détendue, d’où la comparaison avec un type à la Marc Bolan (Mexico).

Certaines pièces peuvent aussi faire penser au premier album des Cars, alors qu’ils rockaient sur des tubes comme Just What I Needed et compagnie, mais le parallèle est un peu boiteux, parce que notre homme de San Francisco rocke plus fort, sans aucun sens de la pop.

Hanni El Khatib a débuté en 2010, ouvrant pour Florence + The Machine avant de lancer un premier album, « Will The Guns Come Out », puis de se retrouver à SXSW en 2011. Il compose et enregistre plusieurs musiques utilisées dans les annonces publicitaires télévisées, notamment pour les marques Captain Morgan (voir ci-dessous), Sky Atlantic, Nike et Nissan. On l’a également entendu dans les séries américaines Suits, Hung, Californication et Luther…

« Moonlight » est sorti le 20 janvier dernier.

HANNI EL KHATIB
Moonlight
(Innovative Leisure, 2015)

-Genre: rock old school
-Dans la même veine que les Black Keys, T. Rex, White Stripes

Lien vers la page Facebook de l’artiste
Lien vers le channel YouTube du label

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.