Pensez à un roadtrip aux États-Unis. Imaginez-vous traverser des endroits plus historiques musicalement les uns que les autres ; en train de remonter de La Nouvelle-Orléans à Nashville en passant par Memphis. Quelle trame sonore guide votre voyage? La mienne est sans aucun doute interprétée par Houndmouth. En fait, même pas besoin de partir, l’album “Little Neon Limelight” vous transportera en une seule écoute.

Houndmouth, c’est un quatuor folk-indie-americana né en 2011 à New Albany, en Indiana. “Little Neon Limelight”, l’album dont je vous parle ici, est leur deuxième, paru en 2015. Ils ont lancé le premier, From the Hills Below the City, en 2013 après avoir été découverts au festival South by Southwest.

À l’écoute de “Little Neon Limelight”, dès les premiers accords de Sedona, chanson phare de l’album, on est transporté dans leur univers. On tape du pied tranquillement, on baisse la fenêtre et on roule. La guitare franche et les harmonies de voix nous donnent envie de faire partie du groupe, de chanter avec eux.

 

L’album nous tient captivés et nous fait traverser les époques avec ses pièces très différentes les unes des autres. Certaines, comme 15 Years, rappellent le rock ’n’ roll des années 50. Elles sont tellement énergiques qu’on imagine sur scène non pas quatre personnes, mais une bonne dizaine de musiciens à danser, chanter et jouer. D’autres, For No One par exemple, nous font frissonner avec un duo guitare-voix et nous ramènent à nos plus belles soirées autour d’un feu de camp.

Seule petite ombre au tableau, Katie Toupin, la voix féminine du groupe, les a quittés en avril dernier pour réaliser un projet solo. Il faudra attendre leur prochain album pour entendre leur nouveau son, mais s’ils suivent leur évolution actuelle, je suis certaine qu’on ne sera pas déçu!

Bref, les petits gars de Houndmouth valent la peine d’être découverts. “Little Neon Limelight” est une bonne façon d’apprendre à apprécier un style un peu plus country sans trop sortir de sa zone de confort. Il nous fait passer par une gamme d’émotions et on se sent étrangement nostalgique à la fin. En plus, il permet de se sentir ailleurs, de partir un peu, sans aller bien loin!

Voyez par vous-même :

 

“Little Neon Limelight” est paru en mars 2015.

houndmouth_-_little_neon_limelight

HOUNDMOUTH
Little Neon Limelight
(Rough Trade, 2015)

-Genre: rock pop alternatif
-Dans le même genre que Vampire Weekend

Lien vers l’écoute et l’achat sur iTunes
Lien vers la page Facebook du groupe
Lien vers la chaîne YouTube du groupe

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Caroline Thériault
Blogueuse - RREVERB.com
Google+

Qu’on parle du rock des années 70, du punk 90 ou de l’électro d’aujourd’hui, ce sont surtout les gens derrière la musique qui fascinent Caro. Des chanteuses overdosées aux guitaristes Don Juan, en passant par les groupes en éternel conflit et les génies incompris, écouter leurs albums prend tout sons sens quand elle connait leur histoire. Ici, elle vous fera non seulement découvrir (et redécouvrir!) leur musique, mais vous les présentera comme si vous retrouviez de vieux amis.