Pas Caravan Palace, pas The Caravans, juste Caravane, en français! Juste, parce que ça sonne juste, parce que ça frappe à la bonne place.

C’est exact, je me suis récemment tapé l’écoute de l’album Chien noir de Caravane et je n’ai pas été déçu! C’est robuste, c’est accrocheur. Personnellement je fais jouer les « tounes » en boucle. Le quatuor de Québec arrive donc avec un album aux sonorités rock, dans la même veine que Black Keys sans en être une copie en français.

Ils ont surtout leur propre style comparé à ce qui se fait ici selon moi, mais s’il fallait que je nomme un nom j’irais avec Fred Fortin (Gros Méné) simplement du fait que ça bardasse, que les propos des textes et les intonations sont similaires. Je suis peut-être allé chercher loin par exemple. Meh!

Bref, opus bien plaisant à écouter dont la pièce Maxyme (vidéo plus bas). Regardez et dites-moi si vous notez une certaine ressemblance avec un autre groupe…

Il y a aussi Minuit (vidéo ici), dans des tons plus gras et distordus, qui ne donne pas sa place. Cependant, ma composition préférée parmi les 12 pistes est Sacrilège dont le texte est excellent et dans laquelle les arrangements présentent de petites subtilités qui font toute sa finesse.

À mon humble avis, l’album au complet est un bon investissement, mais au pire procurez-vous (légalement) les chansons qui vous plaisent dans le lot.

Bonne écoute!

 

622406422431_cover.170x170-75

Caravane
Chien noir
(Ste-4 Musique, 2014)

-Genre : Rock
-Dans le même genre que Black Keys, Arctic Monkeys, Gros Méné

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Lien vers la page Facebook de l’artiste

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

J-F Richard
Blogueur - RREVERB
Google+

Toujours à la recherche de nouveautés musicales et d’émotions fortes, c’est à travers ses textes que J-F invite les gens dans son univers éclectique. Adepte du rock, en passant par le blues, jusqu’au classique, ce musicien en herbe arbore un penchant pour la musique électronique puisqu’elle en permet l’amalgame. Son but chez RREEVERB est de faire ressortir l’atmosphère vécue lors de ses diverses écoutes et présences en salles.