Joignez la verve et le ton baveux des Beastie Boys lorsque pas de bonne humeur avec un beat agressif à la Fugazi (“No new wave no fun”) et vous aurez une bonne idée du son du trio McLusky : du hardcore qui ne laisse pas sa place !

Ce qui est particulièrement intéressant chez McLusky est le jeu des guitares électriques de Mr Falkous : sales, fuzzées, distorsionnées, énergiques, originales, elles sont souvent l’élément sonore le plus fascinant de chacune des pièces. McLusky, comme Fugazi, emploie 2 chanteurs et l’un des deux a vraiment un ton de voix qui rappelle John Lydon, Didier Wampas ou Jello Biafra : un ton qui frise la folie (“To Hell with good intentions”), qui frise le hurlement débile, bref, il ne manque pas d’expression ce gars !

Écoutez tout l’album sur cette playlist:

Sur la plus douce pièce, “Fuck this band”, McLusky atteint un équilibre entre le style Fugazi et le type de pop à la Dave Matthews Band… et dans leurs moments les plus débiles, ils rejoignent le trip Presidents of USA à saveur Dead K (“The world loves us and is our bitch”). Les gars se sont quand même payé le matriçage (mastering) de leur album au célèbre studio Abbey Road !

Bien que le style hardcore ne plaise pas à tout le monde, ceux qui aiment se faire défriser les neurones seront agréablement servis avec McLusky et leur hardcore de qualité.

Mclusky

MCLUSKY
McLusky Do Dallas
(Too Pure, 2002)

– Genre: punk hardcore original et torturé
– Dans la même veine que Fugazi, Jon Spencer Blues Explosion, Presidents of the US of A

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Lien vers la page Facebook du groupe

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.