Gagnant du 46e Festival international de la chanson de Granby, en septembre dernier, Michel Robichaud a fait paraître son premier album le mois dernier (disponible seulement en format numérique pour l’instant). Très hétéroclite, « Beau mystère » nous fait découvrir la forte personnalité de cet auteur-compositeur-interprète natif de Sainte-Adèle.  Tour à tour touchant, sympathique, drôle, espiègle et sérieux, Robichaud offre un très bon premier opus aux accents folk-pop.

Tout juste trentenaire, Michel Robichaud a un parcours plutôt atypique. Il a commencé à jouer de la guitare à 18 ans, et, de 2006 à 2010, il s’est produit quatre fois au Patriote, à Sainte-Adèle. Chaque fois, il jouait des chansons différentes. En 2013 et 2014, il a finalement fait des dizaines de spectacles aux quatre coins du Québec. Depuis plus d’un an, il a participé à tout ce qu’il y a de concours pour la relève musicale : Saint-Ambroise, Vue sur la relève, Les Francouvertes, Petite-Vallée, Granby, etc. Entre temps, c’est avec Hugo Perreault à la réalisation, Antoine Gratton au piano, Guido Del Fabbro aux cordes et Richard Séguin à l’harmonica qu’il est entré en studio.

« Beau mystère » débute avec Les journées patate, sympathique chanson aux sonorités folk-pop où les cuivres dominent (donnant parfois dans le dixieland). La chanson-titre est une mise en abyme où Robichaud fait une hilarante réflexion sur de grandes et petites questions de la vie, auxquelles il n’a cependant pas de réponse  : « Une toune remplie de questions sans réponse… c’est pas tout de suite qu’elle arrête. Ça m’chatouille encore dans la tête ». Ce morceau rappelle la dégaine d’un Patrice Michaud et la verbo-motricité d’un Jean-François Lessard. Premier extrait radio, Sur mon dos est une entraînante pièce où la poésie espiègle de Robichaud est à son meilleur. Seul à la guitare acoustique, avec un accompagnement de mélodica et de piano, Robichaud livre une touchante prestation sur la très belle B.C.. La première partie de Ciment est portée par les cordes, puis devient résolument funky.

Voici une version live de Beau mystère, captée aux dernières Francouvertes.

Robichaud enchaîne ensuite avec trois chansons (Cogne caboche, Vas-y et L’écureuil) plus ou moins réussies, mais qui sont très humoristiques. Du lot, Vas-y est la plus décomplexée : « Si ta semence est sans complexe et passe au travers du latex. Vas-y, vas-y, vas-y, vasectomie ». En contrepartie, l’atmosphérique L’adulte est joliment planante. Pour à soir a une ligne de basse très dansante, avec un court mais très bon solo de piano électrique, des chœurs féminins et d’envoûtants passages à l’harmonica. La mélancolique Vancouver est une splendide ballade : « Je reviendra dans huit semaines. J’aurai la peau à fleur de toi, et puis je rapporterai les cernes des nuits où tu n’étais pas ». Les premières minutes de la finale Le Vol sont narrées d’une manière qui rappelle un peu trop Dehors novembre. Menée par le piano, la fin est toutefois complètement inattendue, alors que le narrateur de la pièce devient le dictionnaire qui ne s’est pas fait voler dans son auto!

Très bien entouré et visiblement prolifique, Michel Robichaud a accouché d’un album qui va dans plusieurs directions, mais qui plaira assurément aux amateurs d’un folk-pop qui ne se prend pas trop au sérieux. Plusieurs influences peuvent être entendues, et Robichaud semble encore dans une phase exploratoire, mais il a imprégné sa personnalité à ces 12 chansons. On aime bien également la diversité d’ambiances, bien que le changement de ton d’une pièce à l’autre puisse surprendre à la première écoute. Parions que Michel Robichaud saura encore nous surprendre lors des prochaines années!

michel robichaud beau mystère
MICHEL ROBICHAUD
Beau mystère
(Idée Plus, 2014)

-Genre : folk-pop
-Dans le même esprit que Patrice Michaud, Les Colocs, Jean-François Lessard

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Lien vers la page Facebook de l’artiste
Lien vers le channel YouTube de l’artiste

 

MICHEL ROBICHAUD : Sympathique espièglerie
ORIGINALITÉ 65%
AUTHENTICITÉ 85%
ACCESSIBILITÉ 85%
DIRECTION ARTISTIQUE80%
QUALITÉ MUSICALE80%
TEXTES 75%
78%Overall Score
Reader Rating: (3 Votes)
85%

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Benoit Bergeron
Blogueur - RREVERB
Google+

Curieux de nature, Benoit est un boulimique musical qui consomme de presque tous les genres. Du punk au classique, en passant par le folk, le psychédélique et le rockabilly, il sait apprécier les subtilités propres à chacun de ces courants musicaux. À travers des centaines d'heures d'écoute et de lecture de biographies, il tente de découvrir les motivations et les secrets derrière les plus grands albums et les œuvres grandioses des derniers siècles. Il parcourt aussi les salles de spectacle de Montréal, à la recherche de vibrations directes.