Mocky, aka Dominique Salole, n’est pas le plus connu des artistes, malgré que le Canadien lance ces jours-ci son 5e album solo. Il est un de ces collaborateurs de l’ombre qui a surtout travaillé avec le Canadian Crew — les Feist, Chilly Gonzales, Peaches, SoCalled, Katie Moore et tutti quanti.

Indécrottable romantique — écoutez sa pièce Fightin’ Away the Tears avec Feist parue sur son album Navy Brown Blue en 2006 pour vous en convaincre — c’est avant tout un arrangeur et un mélodiste hors-pair, en plus d’être un multiinstrumentiste accompli et un réalisateur qui a assuré le succès de quelques-uns de vos albums préférés (Multiply et JIM de Jamie Lidell, The Reminder et Metals de Feist, pour ne nommer que ceux-là).

Bien qu’on l’ait toujours un peu soupçonné sur ses productions précédentes, les musiques qu’il nous présente sur son tout nouveau Key Change pourraient bien le prouver une bonne fois pour toutes: Mocky a tout ce qu’il faut pour devenir le digne héritier de Burt Bacharach (si le nom ne vous dit pas grand-chose, lisez sa page Wiki).

En un mot comme en mille, ce que cela signifie, c’est qu’il a un talent remarquable pour viser dans le mille et aller droit au but avec le moins d’artifices possible afin de créer la parfaite chanson pop — même si celle-ci est instrumentale, comme le sont la majorité de ses créations.

Du vrai bonbon!

a2473977203_10

MOCKY
Key Change
(Heavy Sheet Productions, 2015)

-Genre: Pop adulte contemporaine (mais dans le vrai, bon sens du terme)
-Dans le même style que: Feist, Gonzales, Jamie Lidell

Achat Bandcamp
Site Web
Page Facebook

MOCKY: dans les traces d'un géant
Originalité80%
Authenticité100%
Accessibilité90%
Direction artistique90%
Qualité musicale100%
Textes75%
89%Overall Score
Reader Rating: (0 Votes)
0%

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Monsieur Seb
Blogueur - RREVERB
Google+

Baptisé par Pink Floyd, ses parrains sont Bach et les Stones. DJ depuis 1984, batteur autodidacte, producteur de musique électronique depuis 2000, Monsieur Seb a été chef de la section culturelle chez Canoë pendant près de 10 années. Il collabore également sur Archipel Magazine, le blogue — et bientôt magazine imprimé — du label électronique montréalais Archipel.