Visiblement fatigués par une tournée exigeante — et un type de rock sans concession —, les quatre gars d’Ought ont livré tout un show dans le sous-sol du Rialto, jeudi soir 18 septembre dans le cadre de Pop Montréal. Le groupe a déjà une bonne base de fans qui commencent à connaître les paroles de leurs chansons. Il faut dire que le chanteur Tim Beeler en est tout un. Un mélange d’Iggy Pop et de David Byrne avec en plus une fougue que seuls les bands indie qui ont faim ont encore. Ceux qui ont vu Fauve en concert ont une idée de ce que je veux dire.

Le fait que le band soit fatigué contribue à leur authenticité, puisque puisant dans leurs dernières ressources pour livrer un rock de qualité. Ce band est finement rodé, les pièces sont carrées, l’intensité est au rendez-vous à chaque morceau. Pas de temps mort!

La fébrilité de ce groupe en fait une attraction, le buzz qui attire les amateurs de rock allumé. Qui sait si on ne verra pas Ought atteindre un statut un peu plus important au fil des ans? On pourra dire qu’on faisait partie des quelque deux cents allumés qui les auront vus dans le sous-sol du Rialto (le Piccolo, un espace au demeurant intéressant) bien avant tout le monde. Il y a un petit côré Fugazi à plusieurs de leurs titres. « L’edge » est là, en tous cas. La chimie de groupe aussi.

Comparés aux Black Keys vus plus tôt dans la soirée (voir autre texte), et qui semblaient à sec au niveau énergie, ces jeunes loups vont prendre du galon assez vite merci.

OUGHT jouait au Piccolo Rialto, le jeudi 18 septembre 2014, dans le cadre de Pop Montréal

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.