Depuis les beaux jours de Xavier Caféine qu’on n’avait pas entendu du bon punk rock dans la langue de Plume comme nous sert Ripé! Ça fait du bien par où ça passe!

Ces trois gars (Félix Archambault, Rémi Bourque et Daniel Renaudin) cassent la baraque grâce a la combinaison de tous les éléments qui font du punk rock du bon punk rock: une hargne mordante autant au niveau du chant (ce Félix est aussi efficace que les Tim Armstrong de ce monde) que des guitares (merci Rémi, qui a bien pris les leçons chez NOFX, Bad Religion ainsi que bands plus hardrock – voir Fuck Me Boots). La section rythmique est nerveuse à souhaits (Tu pisses du sang), allumée et sur la coche.

 

Quand il faut en rajouter une couche de méchant, c’est faisable: sur Pourquoi le monde est laid, le beat ralentit, s’alourdit, creuse le sillon alors que Archambault hurle à s’en déchirer les cordes vocales. On voit presque les lambeaux de chair s’arracher et aboutir sur son micro!

Les textes peuvent malheureusement être plus simplets (l’histoire de bar BBS) et les riffs assez prévisibles (Le gros max) mais on aime bien la basse vrombissante et la grosse voix qui n’est pas sans rappeler l’ami Vincent Peake à l’époque de Groovy. Du bon punk puissant.

ripe tu pisses du sang album

RIPÉ
Tu pisses du sang
(Slam Disques, 2012)

-Genre: punk

Lien vers achat en ligne (iTunes)
Devenez fan de Ripé sur Facebook

 

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.