Robert Plant n’avait que 32 ans lorsque l’aventure Led Zeppelin s’est terminée, en 1980, avec la mort de son grand ami John Bonham. Mais son périple musical ne s’est pas arrêté là. Après plusieurs albums de pop “exploratoire” dans les années 80 – pensons à l’étrange “Shaken’n’Stirred” – il revenait au rock en 1988 avec des tubes comme Tall Cool One, Heaven Knows et la ballade Ship of Fools.

Jimmy Page revenait dans le décor, pour le concert “No Quarter” en collaboration avec un orchestre arabe, puis carrément avec Led Zeppelin pour quelques dates mythiques – le fils de John, Jason Bonham à la batterie.

Mais c’est sa rencontre avec la violoniste et chanteuse Alison Krauss, en 2007-2008 qui allait relancer sa carrière solo dans une direction insoupçonnée. Le grand rockeur s’adoucit et chante avec délicatesse, révélant une autre partie de sa personnalité.

Le 9 septembre prochain sort son nouvel album, intitulé “Lullaby and The Ceaseless Roar” (sur étiquette Warner). Inspiré par son retour dans son pays natal, là où il a grandi, dans le Worchestershire, dans ce qu’on appelle les West Midlands.

En attendant, à partir du 8 août, vous pouvez écouter un extrait en cliqueant sur le casque d’écoute, ci-dessus, et regarder le “teaser” ci-dessous.

Une des chansons, Rainbow, a été jouée en concert avec son nouveau groupe, The Sensational Space Shifters. On y sent l’héritage de l’expérience musicale avec Alison Krauss et une “paix” dans la façon de chanter, tout doucement et sans forcer.

Et pour se remettre le tout en contexte, voici une playlist de certaines des meilleures chansons de Robert Plant en solo. Écoutez la sympathique entrevue qu’il a donnée à l’excellent animateur George Strombolopoulos.

 

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.