La musique de Secret Sun s’inscrit dans la mouvance electro vaporeuse qui semble être très tendance dernièrement. Le succès de Rhye, Lykke Li, London Grammar et autres ensembles s’inspirant autant de Portishead que de Mazzy Star a fait des petits: plusieurs formations basent leur musique sur une voix féminine envoutante, presque new age, et des claviers et rythmes électroniques (Passing Cars).

Pour que la sauce prenne, certains ingrédients essentiels doivent être présents. D’abord une chanteuse de talent, capable d’envouter une statue de pierre avec son charisme vocal. C’est le cas d’Anne-Marie Campbell dont la voix est solide, grave et soyeuse (Cold Coast). Peut-être pas aussi puissante que celle de la jeune anglaise Hannah Reid, ni aussi chaleureuse que celle de Mike Milosh mais quand même aussi intéressante que Lisa Gerrard, pionnière du genre. Les harmonies réalisées sur plusieurs pistes sont parfaites.

Les mélodies doivent aussi happer dès les premières secondes. Sur ce point, le duo de Montréal – complété par Simon Landry – fait un honnête travail, sans nécessairement décrocher la lune (Cant You See). Secret Sun est bien plus efficace dans le mode intimiste dépouillé, comme sur la douce My Messenger, lancé en format guitare électrique à effets et voix. Musicalement, le groupe offre une très belle variété sonore en passant du mode électro (NHNT) au mode pop post 80 (Feather) avec aisance.

Campbell et Landry se sont rencontrés en 2011 au parc Lafontaine, à Montréal, autour d’une bouteille de rosé, et surtout d’une communion musicale qui les a ensuite menés trois ans plus tard en studio, où le couple a accouché de ce premier album, « Cold Coast », réalisé par François Lafontaine et Sebastien Blais-Montpetit.

secret-sun-cold-coast

SECRET SUN
Cold Coast
(Bonsound, 2014)

-Genre : electro pop
-Dans le même genre que Thus Owls, Lykke Li, Feist, London Grammar

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Lien vers la page Facebook du groupe

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.