On avait adoré les bombes pop dynamiques de Shaka Ponk en 2011 comme Sex Ball, My Name Is Stain, Let’s Bang et Run Run Run. L’énergie contagieuse du disque « The Geeks and the Jerkin’ Socks » en a fait un des groupes les plus allumés de l’Hexagone ravissant autant les critiques (qui eux aussi ont parfois envie de s’éclater!) et le public, gavé par cette intense pop sucrée.

Shaka Ponk n’a pas cherché midi à quatorze heures pour son nouvel opus, « The White Pixel Ape » est coulé dans le même moule que « The Geeks… » . On y retrouve la même formule, la même énergie (Monkey On The Wall), le même punch sensuel (Scarify) et le même buzz (Lucky G1rl) que lors du premier opus. Encore une fois, c’est l’énergique chanteuse Samaha Sam qui prête sa riche voix soul au groupe, toujours mené par le chanteur Frah et ses complices CC (guitare), Steeve (claviers), Mandris (basse) et Ion (batterie).

Voici ce que ça donne en sons et images :

Ce band est vraiment excitant! Leurs pièces ont ce je-ne-sais-quoi, ce « kick » qui rentre au bon moment, où on ne l’attend pas nécessairement, un peu comme les excellents Simian avaient réussi à faire avec « We Are Your Friends » en 2002, en mixant électro et rock de façon parfaite, ce que ni Supergrass ni Rinôçérôse n’ont tout à fait réussi à cette envergure. C’est en mêlant les deux influences que Shaka Ponk y arrive, un peu comme Justice il y a quelques années.

Shaka Ponk est à la fois un band rock (carrément heavy sur Black Listed), un band funk, un band reggae (My Name is Stain, sur l’album précédent), un band punk, un band pop rigolo (avec une petite touche rappelant les B-52’s par moments), un band électro, un band bédé (à la Gorillaz, dans le look et l’attitude)… C’est vraiment impressionnant à quel point ils réussissent à unir tous ces éléments vraiment différents dans un seul projet. Par moments, ils ont du Grim Skunk dans le nez, mais aussi du Tripping Daisies, par leur propension à ne pas se prendre au sérieux (An Eloquent) sans oublier une parcelle de Mano Negra ou Cat Empire pour leur ambiance de fête!

Impressionnant!

Shaka Ponk cd

SHAKA PONK
The White Pixel Ape (Smoking Isolate To Keep In Shape)
(Tôt ou tard, 2014)

-Genre: power pop rock
-Dans le même genre que Justice, No Doubt, Metric

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Lien vers la page Facebook du groupe

Pour voir d’autres photos du groupe, cliquez sur “2” ci-dessous.

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

1 2

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.