Voici un magnifique disque de la part de Sienna Dahlen, à cheval sur bien des styles: jazz, chanson vaporeuse, soft rock, musique actuelle… Mais qui ne garde que le meilleur de chaque monde. Ceux et celles qui connaissent Susheela Ramana, Moira et Me’Shell Ngdeocello comprendront ce que je veux dire en parlant d’une chanteuse qui semble à l’aise dans un mode jazz mais qui n’est pas une chanteuse jazz dans le sens classique du terme. Pas uniquement jazz, devrais-je dire.

Sur la pièce Sanguine, par exemple, la très jolie voix de la chanteuse de Colombie-Britannique, diplômée de l’Université McGill et maintenant résidante de Toronto n’est accompagnée que par un banjo et des percussions disparates, ce qui amène une ambiance à la fois intime et éclectique, beaucoup plus proche de ce que fait Iva Bittova que de Diana Krall, pour nommer des extrêmes. J’aurais tendance à lancer un soupçon de Tom Waits dans la recette, pour le côté concret des percussions sur certains morceaux.

Le chroniqueur musique de La Presse Alain Brunet, bien plus connaisseur que moi, évoque Petra Haden et Patricia Barber, non pas pour identifier une voix comparable mais pour faire comprendre que Sienna Dahlen est unique dans son approche musicale. Je seconde.

Nos lecteurs Européens seront ravis de savoir que Sienna Dahlen passe le mois de janvier 2013 en France et en Suisse. Les détails sur son site. Je vous ferai signe lorsqu’elle sera de retour à Montréal.

Voilà une artiste qu’on espère entendre de plus en plus.

Sienna Dahlen

SIENNA DAHLEN
Verglas
(Justin Time, 2012)

Genre .: Jazz vocal vaporeux
Dans la même veine que Susheela Raman, Cowboy Junkies, Moira, Cassandra Wilson

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Lien vers la page Facebook de l’artiste

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.