Populaire band indie rock, Spoon est de retour avec un album très mélodique, plein de bons riffs et d’ambiances aussi dynamiques que relax. Spoon s’est fait connaître graduellement, en multipliant les apparitions à la télé (nommez-les « Late Night », ils les ont tous faits) et par plusieurs placements de chansons dans des émissions de télé. J’avoue par contre que j’avais complètement manqué cette vague et que c’est avec ce nouvel album, leur 8e en carrière, que je découvre le band d’Austin au Texas. C’est dire comme j’étais dans le champ…

Ça reste rock (Rainy Taxi) mais jamais stressant (Inside Out). Le flegme britannique, un peu à la Damon Albarn, n’est jamais bien loin, dosant les guitares qui, un peu à la Strokes, tentent de pousser la machine plus vite. Impossible de ne pas penser à Oasis dans l’esprit (I Just Dont Understand) et à cause des mélodies fortes qui rendent le tout très « catchy ».

Les snobs du rock trouveront probablement Spoon trop pop, et c’est vrai que parfois, Britt Daniel et sa bande ne se cassent pas le bécik pour réinventer la roue (Do You) mais ce n’est pas l’objectif de Spoon. Ils font du bon pop rock, que des chansons immédiatement reconnaissables, hyper accessibles (Knock Knock Knock). Et c’est très bien ainsi!

Britt Daniel est tout un auteur de tubes. Je suis certain que bien des cyniques qui posent un regard dédaigneux sur Spoon crèvent de jalousie et aimeraient avoir le dixième du talent mélodique de Daniel. Ça leur permettrait de coucher sur disque des morceaux tels la pièce titre, de temps en temps. Sur « They Want My Soul », Daniel et sa bande ont pondu dix bombes potentielles. Un excellent album de rock accrocheur.

spoon-band

Si! Il y a une petite originalité sur cet album paru le 5 août dernier. Une transition comme je n’en avais jamais entendu sur aucun album auparavant (et j’en ai écouté plus de 25 000): une chanson fade out sur le canal gauche, alors que la suivante (l’excellente Outlier) s’amène en fade in sur le canal droit. Fallait y penser.

« They Want My Soul » est le 8e album de Spoon (qui a sorti 3 EP en plus), mais le premier après leur collaboration avec l’étiquette Merge qui a duré une décennie. Spoon est dorénavant chez Loma Vista Recordings, une étiquette fondée par Tom Whalley, l’ancien CEO de Warner et A&R chez Interscope basé à Beverly Hills et Brooklyn. Rhye, Manchester Orchestra, Little Dragon, Cut Copy et St-Vincent sont aussi chez Loma Vista.

spoon_They_Want_My_Soul

SPOON
They Want My Soul
(Loma Vista, 2014)

-Genre : pop rock
-Dans le même genre qu’Oasis, Damon Albarn, The Strokes

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Lien vers la page Facebook du groupe

SPOON: tous rêvent d’avoir le tiers de ce talent mélodique
Originalité80%
Authenticité80%
Accessibilité95%
Direction artistique85%
Qualité musicale85%
Textes80%
84%Overall Score
Reader Rating: (1 Vote)
80%

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.