Taylor Momsen n’a pas attendu d’être majeure pour se faire remarquer des lecteurs de tabloïds de stars. À 17 ans, elle se dévoilait suffisamment (devant les photographes ou sur scène) pour attirer l’attention et causer un certain scandale.

Aujourd’hui, c’est avec le nouvel album de son groupe The Pretty Reckless qu’elle tente de faire parler d’elle.

« Going To Hell », lancé la semaine passée, débute comme une tonne de brique avec la pièce Follow Me Down, bourrée de guitares électriques bruyantes, dignes de ses influences Courtney Love, Melissa Auf der Maur et (presque) System of a Down.

On avait entendu parler que mademoiselle Momsen donnait toute une performance sur scène lors de son passage en 2012 et l’entendre aujourd’hui rocker à plein régime (Going to Hell) confirme définitivement la solidité de son rock. On ne peut s’empêcher de penser que les Joan Jett et Ann Wilson (Sweet Things) de ce monde doivent être quelque part un peu fières qu’une jeune star en vue reprenne le flambeau des décibels (Heaven Knows). De toute façon, le créneau pop sexy à la Miley Cyrus est plutôt contingenté (et redondant).

La jeune et jolie blonde a quand même dû s’expliquer quant au choix de son titre « Going to Hell » et préciser qu’elle n’était pas une sataniste, loin de là. « Ce n’est pas rien de nouveau en rock : il y a eu Highway to Hell (AC/DC) et Stairway to Heaven (Led Zeppelin) bien avant moi » a-t-elle précisé au site web anglais Metro.

Momsen explique par ailleurs qu’une grande partie de son inspiration provient de la collection de disques vinyles hard rock de son père, ainsi que du grunge des années 90 : d’Alice in Chains à Soundgarden, en passant par Pearl Jam.

Un album de hard rock assez commun dans l’absolu, mais une énergie rafraichissante et du mordant plus que bienvenu dans l’univers des stars. Taylor Momsen prouve qu’elle peut lier puissance et sensualité dans un hard rock crédible et efficace. Le tout à seulement 20 ans. Quand même.

pretty-wreckless-going-to-hell

THE PRETTY RECKLESS
Going to Hell
(Universal, 2014)

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Suivez The Pretty Reckless sur Facebook

 

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.