Six chansons. Pour faire connaissance, c’est juste assez. Le EP permet de saisir l’ambiance et le genre d’un nouvel artiste tout en lui laissant la place pour étendre son spectre musical. Certains choisissent de présenter six titres très différents les uns des autres, pour montrer tout ce qu’ils peuvent faire, d’autres se concentrent sur un « mood ».

C’est dans la seconde catégorie que Valerie Teicher, une musicienne originaire de Buenos Aires, en Argentine, mais qui réside aujourd’hui à Brooklyn, se positionne. Les six titres de « Saudade », signés Tei Shi, sont empreints d’une ambiance très aérienne. Entre l’épais brouillard vaporeux de M&Ms et la plus dansable du lot, Nevermind The End, cette demoiselle dans la vingtaine fait preuve de consistance, de constance et d’un beau talent global. Elle multiplie les occasions d’harmonies vocales en superposant les pistes de chant qu’elle fait visiblement toutes elle-même, en studio comme sur scène, comme sur l’hypnotique Adder(f)all. Les singles de cet EP lui attirèrent des éloges des magazines Fader, Stereogum et Noisey.

 

Tei Shi compose également une musique très juste pour le style de chansons qu’elle semble avoir en tête: on y croise des moments qui sont aussi créatifs que chez la Française Camille mais dans une ambiance beaucoup plus froide et sombre – mais pas autant que ce qu’on entend chez Lykke Li par contre.

tei shi 2014 Photo by Chad Kamenshine

Photo : Chad Kamenshine

Durant son enfance et son adolescence, la jeune Valerie a vécu à Bogota, Vancouver et Montréal. Elle a ensuite étudié la musique au prestigieux collège de Berklee à Boston, avant de déménager ses pénates à New York.

Depuis « Saudade », Tei Shi a lancé un album complet, intitulé « Verde », au printemps 2015, produisant un clip remarqué pour la chanson Bassically.

TEI SHI
Saudade EP
(indépendant, 2013)

-Genre: electro pop ambiant
-Dans le même genre que Grimes, Banks, Camille, Björk, Shilpa Rey

Lien vers la page Facebook de l’artiste
Lien vers la chaîne YouTube de l’artiste

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.