On a beaucoup entendu les Barr Brothers (qui ne sont pas tous des frères, en passant) au fil des ans. J’ai entendu le chanteur et guitariste Brad Barr en solo, j’ai vu la harpiste Sarah Pagé jouer avec d’autres musiciens, on les a entendus rendre hommage à Lhasa de Sela au Rialto en 2012, avec leurs amis Patrick Watson, Arthur H, Katie Moore, Yves Desrosiers et compagnie. Ils font partie de cette bande d’amis qui gravitent tous autour les uns des autres. Ce sont les musiciens qui font du Mile-End ce qu’il est.

Débutant en tant qu’ensemble surtout axé sur le folk, la musique des Barr Brothers se diversifie de plus en plus. Leur nouvel album devrait être celui de la consécration. Le fait qu’ils remplissent un Metropolis à eux seuls (le 6 novembre prochain, par ici pour des billets) est un autre indicateur qui ne trompe pas.

« Sleeping Operator » est un bon album comme bons sont les albums de Paul Simon. De solides chansons qui semblent simples au premier abord mais qui révèlent leur puissance aux écoutes successives. How the Heroin Dies est presque digne des morceaux de Leonard Cohen. De la façon dont Sarah Pagé accompagne la voix de Brad Barr, on dirait Jennifer Warnes avec Cohen. Les Barr Brothers font également de très beaux blues. Plus rock (Half Crazy – qui a un superbe clip) ou plus folk (Little Lover – qui allie kora avec harmonica et guitare slide). C’est presque du Tinariwen qu’on rejoint parfois, dans sa version occidentale.

Les Barr Brothers ne seront probablement des têtes d’affiche criards et « in your face ». Leur musique est introspective et assez dense, même si assez calme dans l’ensemble. Un très bel album que l’on doit prendre le temps de découvrir.

barr-bros-sleeping-operators

THE BARR BROTHERS
Sleeping Operator
(Secret City, 2014)

-Genre: folk blues
-Dans le même genre que Piers Faccini, Patrick Watson, Paul Simon

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Lien vers la page Facebook de l’artiste
Lien vers le channel YouTube de l’artiste

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.