Les Residents sont un groupe culte, actif depuis le début des années 70. Ils ont conçu leur renommée en jouant sur une aura de mystère : jamais personne n’a vu qui étaient vraiment les musiciens qui se cachent derrière ces gros yeux globuleux, coiffés d’un haut de forme. Leur musique – quant à elle –  a bien changé depuis les années 70. Les belles années des Residents sont maintenant chose du passé : les grands albums comme « The Third Reich’n’Roll » (1976), « Eskimo » (1979 » ou « Duck Stab » (1978) datent d’il y a belle lurette.

Les Residents se sont toujours autant intéressés aux arts visuels (théâtre, film, collages, costumes…) qu’à la musique. Ce qui initialement était une façon de s’unir en tant que groupe, et non quatre individus, a fait d’eux un groupe culte. Voici un film, qu’on ne pourra pas appeler ni documentaire ni biographie, sur les Residents.

Penchons-nous aujourd’hui sur un des albums les plus intéressants du quatuor originaire de Louisiane – installé en Califiornie depuis 1966.

« Not Available » est un lugubre concept divisé en quatre parties (Edweena avec ses mélodies au piano au ton délirant, The Making of a Soul, Ship’s Going Down, avec ses voix s’entremêlant alors que Never Known Questions incite à la folie avec son insistance démente). Les principaux instruments utilisés par les Residents sur cet album sont le piano acoustique, les synthés et les percussions.

On pourrait associer ce jazz étrange à une sorte de Tom Waits acidifié, tellement certaines voix recréent la même émotion — mais quintuplée, au point de paranoïa — que l’on peut aussi retrouver d’une certaine façon chez Nick Cave et PJ Harvey. Si vous arrivez à ne pas vous lancer la tête sur les murs pendant le monologue des Never Known Questions, vous êtes fort. Et vous saisissez la beauté et la grandeur du délire des Residents.

residents-not-available

THE RESIDENTS
Not Available
(Ralph Records / Cryptic Corporation, 1974)

-Genre: experimental
-Dans le même genre que: rien

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Lien vers la page Facebook du groupe

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.