The Weeknd, c’est un chanteur et non un band comme on pourrait le croire. Son nom: Abel Tesfaye. Un canadien. On le reconnaît facilement avec sa coiffure tout en hauteur ressemblant à un palmier. Son nouvel album: “Beauty Behind Madness”. C’est son 5ème album si on compte ses 3 mixtapes sortis en 2011. Sur cet opus apparaît le hit planétaire de l’été 2015: Can’t feel my face. Autant mon ami gai que ma mère l’ont chanté un verre à la main à mes côtés; c’est donc un vrai hit.

Album très surprenant. Avec la signature de Can’t feel my face, je m’attendais à quelque chose de pop bonbon et très facile d’écoute. Non, on n’est pas là. Ma mère n’écoutera pas cet album. L’artiste nous offre un R&B 2.0 empreint de sons pop, hip hop, soul soutenant une voix sensible, sensuelle et un peu écorchée. Les paroles sont crues et directes. Quelques thèmes à l’avant-plan: les difficultés amoureuses, la drogue et le sexe. Tesfaye s’est créé un personnage (réel ou fictif?) sombre et mystérieux.

the weeknd live

Photo: @hyghlyXO

Côté style, on passe par des pièces très pesantes comme The Hills (1er single de l’album) à des pièces plus langoureuses comme Earned it. Cette dernière apparaît sur la bande sonore du film ‘Fifty shades of Grey’. Tout de même remarquable pour un jeune chanteur de 25 ans. Les influences de l’artiste sont diverses: R.Kelly, Michael Jackson, Prince. On sent vraiment la touche Jackson dans quasi toutes les pièces. Les phrases découpées, l’intensité vocale. C’est parfois subtil mais c’est là. J’ai aussi eu des sensations de boys band dans certaines pièces mais attention, The Weeknd a des couilles.

Il y a quelques collaborations intéressantes sur l’album: Losers avec Labrinth, Dark times avec Ed Sheeran et Prisoner avec Lana Del Rey. Aussi à souligner, une collaboration spéciale de Kanye West à la réalisation de la pièce Tell your friends.

Autre réalisation notoire qui n’est pas sur cet album, la pièce Love me harder sortie en septembre 2014 et interprétée avec Ariana Grande .

Plus de 300 000 000 vues sur YouTube.

 

Aucun doute, Tesfaye sait s’entourer.

Malgré que très surprenant à mes oreilles, cet album s’écoute bien après quelques minutes; la 1ère écoute étant un peu déstabilisante. Il est clair que le public cible n’a pas trop de cheveux blancs. Si on aime le R&B rehaussé de sons modernes, jumelé à une poésie bien épicée, on aimera.

Le tour de force que ce jeune homme a réussi, c’est de passer de simple chanteur à méga-star internationale en très peu de temps et en plus, d’être à la hauteur des attentes de l’industrie et du public.

Impressionnant.

THE WEEKND
Beauty Behind Madness
(Republic Records, 2015)

-Genre: r’n’b / hip-pop
-Dans le même genre que R.Kelly, Michael Jackson

Lien vers la page Facebook de l’artiste
Lien vers la chaîne YouTube de l’artiste

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Amira Cheriet
Blogueuse - RREVERB
Google+

Artiste depuis toujours (chanteuse et danseuse professionnelle), Amira vit entourée de musique. Elle est amoureuse des mots et aime la rédaction, mais surtout l’écriture artistique. Elle est copropriétaire de IN VIA, une compagnie musicale à deux volets: un studio d’enregistrement et des spectacles. De plus, elle détient un baccalauréat en communication marketing et a aussi fait des études en musique de niveau collégial.