Quel album étrange, intense… et captivant! Sortis de nulle part, ces Totem Tabou proposent une musique complètement déjantée, autant au niveau du son  (Bête faxée) que des paroles (Solstice d’été) qui en font les dignes descendants de Frank Zappa, Mr Bungle et Malajube à la fois. Il n’y a que Karneef qui s’approche un peu de ce que fait Totem Tabou, et encore, ceux-ci ont un punch grunge (Désert Blanc) inégalé, plus près de l’art-rock à la Need New Body.

Même si ce n’est pas un disque que j’écouterais tous les jours ni à n’importe quelle occasion, parce que très intense!, j’applaudis l’audace, la force de frappe et l’originalité. Sur la bien nommée Pentures, on y entend toute une panoplie de… pentures! Des portes qui grincent qui servent de rythme déjanté à ce morceau complètement hallucinant, aux larges passages instrumentaux.

La musique brute de Désert blanc semble tout droit sortie du local de répétition du band, et c’est ce qui est génial. On n’y garde que l’essentiel: une guitare électrique musclée, une batterie énergique et une voix nonchalante qui se laisse traîner, sans effets pour la gonfler! Comme si Stéphane Lafleur (d’Avec pas d’casque) chantait pour Rouge Pompier! Vous visualisez le contraste?

On a peu d’information sur ces Totem Tabou. Un certain Christian St-Pierre, originaire de Matane, serait le musicien principal derrière ce projet qui a mené à cet album de 13 chansons étranges et audacieuses.

Soyez parmi les 100 premiers à les “aimer” sur Facebook ou suivez leur page Bandcamp pour ne rien manquer de Totem Tabou si vous aimez le genre. C’est définitivement mon cas.

Totem Tabou

TOTEM TABOU
Hublot
(indépendant, 2013)

-Genre: rock expérimental
-Dans le même trip que Need New Body, Karneef, VioleTT pi

Lien vers l’achat en ligne (Bandcamp)
Lien vers la page Facebook du groupe

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.