IL FAISAIT CHAUD AU CORONA… SÍ, CON LIMÓN POR FAVOR!

 

Montréal, le 22 mars 2017, 23h45_

À l’heure où je commence à écrire ces lignes, je viens de revenir chez-moi. Je me suis ouvert une p’tite bière trop froide mais beaucoup moins que le climat ressenti en attendant le bus du retour… -17c brrrrr!

Je ne sais pas trop par où commencer, ni où terminer. Je crois que mes souvenirs du concert ne s’effaceront jamais complètement de mon vivant. Une soirée typiquement Montréalaise toute en contraste… il faisait chaud et froid je vous dis!

:: TOM AND HIS COMPUTER ::
On a eu droit à nouveau à un “warm-up” de TOM and his Computer. Son ordi n’est pas tombé cette fois-ci comme ça c’était produit en 2014 causé par les fortes vibrations de ses basses… ish, j’étais mal pour lui! Un “live set” intéressant mais un peu à plat dû principalement au fait que le son n’avait pas été bien calibré pour son style musicale plutôt obscure, grave et surtout bien rempli, n’ayant presqu’aucuns silences. Il crée des sons et ambiances denses aux influences marquées de musique industrielle, tout en étant bien de notre temps.

Une bonne entrée en matière pour le concert tant attendu par la foule qui en avait long à se dire pendant que TOM jouait…

Voici ma pièce préférée qu’il a performé ce soir, provenant de son EP Small Disaster, paru sur le label In my Room, appartenant à Trentemøller:

/////////////////////////////////////////////////

:: TRENTEMØLLER – FIXION TOUR ::
Magnifique début de concert tout en douceur qui est ensuite passé par toutes sortes d’émotions et d’intensités bien orchestrées.

Au fil du spectacle, tout comme sur l’album, nous pouvions reconnaître des airs à la The Cure, Depeche Mode, The Smiths, Pink Floyd, Led Zeppelin et quelques notes planantes de guitare s’apparentant à The Edge de U2… le tout magnifiquement harmonisé et dirigé de mains de maître d’électro.

Le party a réellement levé à la fin du premier tier alors qu’ils performèrent ce classique puissant: Shades Of Marble. Sans l’ombre d’un doute, la foule était survoltée jusqu’à la toute fin et les sourires de satisfaction fusaient de toute part, même à la sortie de l’établissement.


.

Pour les amateurs de Trentemøller ou d’artistes de ce genre, de le voir en spectacle est d’une grande valeur!

Je termine en citant un grand ami (Fred aka Pfreud) qui m’a dit pendant le show:
« C’est Trenté-malade »! …ça dit tout!
.
GD

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Guy Dubé
Blogueur - RREVERB
Google+

Designer global et dj GD, allumé par la culture de la musique électronique depuis 1995, on l’a entendu au Piknic électronik (Montréal), à Mutek (Chili), en Équateur, au club STEREO, au Laïka, à la SAT, au Playground, au Spectrum ainsi que dans différentes fêtes nocturnes.

Fier blogueur pour la section electro de RREVERB, Il partage ses préférences musicales qui touchent principalement à la musique électronique d’hier et d’aujourd’hui.

Pour écouter ses dj mixes, voici le chemin…
http://www.soundcloud.com/djgd