Je regarde aller le duo, couple et maintenant parents d’une fillette, Luke Doucet et Melissa McClelland depuis plusieurs années — avant même qu’ils ne se rencontrent musicalement et amoureusement — et je suis épaté. Ces deux musiciens MANGENT de la musique pour déjeuner, dîner et souper! Ils produisent des chansons et tournent à un rythme effréné! Et le plus beau dans l’histoire est que leurs disques et concerts sont meilleurs à chaque fois.

« Leave No Bridge Unburned » est un magnifique recueil de morceaux country rock’n’roll signé Whitehorse aux multiples couleurs: un peu d’americana (l’excellente Baby What’s Wrong dès le départ), du soul des années 60 (The One I Hurt), du rock’n’roll aux guitares mordantes (You Get Older).

Voici le très beau clip de Sweet Disaster.

Les plus beaux moments arrivent aux harmonies vocales, parfaites. La voix sensible et si belle de McClelland est merveilleusement complétée par le non moins excellent et très minutieux Doucet (Sweet Disaster). C’est dans ces occasions, fréquentes puisqu’on a affaire à des musiciens qui savent ce qui est bon, que la magie est présente. Doucet est un guitariste hors pair, qui travaille chaque son de guitare avec beaucoup de soins. L’homme n’est pas qu’un collectionneur, c’est un orfèvre.

Doucet et McClelland avaient leurs carrières solos respectives avant d’unir leurs forces (et destinées) connaissant un beau succès d’estime. Ils se sont épousés en 2006, mais ce n’est qu’en 2011 qu’ils se mettent à chanter ensemble. Ils en sont à leur 3e opus en tant que Whitehorse. Le précédent « The Fate of the World Depends on This Kiss » s’était rendu en finale (short list) du Prix Polaris en 2013. L’an dernier, ils lançaient un EP en français « Éphémère sans repère », grâce au travail de traduction de Pierre Marchand, un musicien québécois qui a travaillé avec Sarah McLachlan, Kate and Anna McGarrigle, Rufus Wainwright, Ron Sexsmith, Stevie Nicks, Daniel Lanois et Lhasa de Sela.

Voici quelques autres chansons du duo.

Ensemble, ce couple musical a vraiment trouvé la combinaison parfaite: beaux dans la vie, beaux sur disque. Souhaitons-leur le meilleur.

WHITEHORSE
Leave No Bridge Unburned
(Six Shooter Records, 2014)

-Genre: americana rock
-Dans le même genre que Wilco, Katie Moore, Tarantino soundtracks

Lien vers la page Facebook du groupe
Lien vers le channel YouTube du groupe

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.