Parmi la panoplie d’excellents groupes locaux que la Liste de Noël de Poulet Neige m’a permis de découvrir, il y a cet ensemble de la région de Québec (décidément, ça fait plusieurs bons bands que la Vieille Capitale nous envoie!) appelé X-Ray Zebras dont le funk contagieux accompagne les moments que je souhaite plus énergiques.

Dès les premières notes de Raw Sound, impossible de ne pas taper du pied, bouger la hanche, hocher la tête. La grosse basse funk devient sale et les beats dansants se complexifient, mais lorsque les six gars reviennent sur le thème principal, dont la mélodie est lancée via un vieux son de claviers écorché des années 70, on sent les fourmis grouiller dans ses jambes. Il y a là une énergie à la New Deal avec une touche de Pawa Up First.

Sans être aussi pop que Daft Punk, ils ont ce groove accrocheur et ces sons modernes qui les rapprochent du band français. On peut tracer des parallèles avec des formations comme Misteur Valaire, Plaster et Ratatat, surtout lors de morceaux largement instrumentaux comme Bears.

X-Ray Zebras est composé de six musiciens qu’on a aussi entendus chez Mauves, Anatole et Beat Sexü, tous des bands du renouveau québécois. “Raw Beat” est leur deuxième album, après deux EPs et « Wooden Electro », paru en 2011. Le groupe a été formé en 2009 par Antoine Bordeleau (guitare, claviers, chant), Vincent (guitare), Symon (basse), Tristan (claviers) et J-E (percussions et programmation).

x-ray-zebras

X-RAY ZEBRAS
Raw Beat
(Pantoum Records, 2014)

-Genre : electro funk groove
-Dans la même lignée que Plaster, Ratatat, New Deal, Misteur Valaire

Achetez cet album au prix qui vous convient sur leur page BandCamp
Achetez leur premier album au prix qui vous convient sur leur page BandCamp

Lien vers la page Facebook du groupe
Lien vers la chaîne YouTube du groupe

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.